Le mois dernier, le livre « Le monde de Rakidd-de 2001 à nos jours », de Rachid Sguini plus connu sous le nom de Rakidd, ce petit perso brun accro au café et qui s’est fait connaitre grâce à ses illustrations publiées régulièrement sur son blog depuis quelques années. Séduit par son travail, nous avons décidé de le rencontrer.

livre-de-rakidd

Bonjour, peux-tu te présenter ?

Bonjour, je m’appelle Rachid, je suis Auvergnat, Illustrateur-Auteur-Concepteur/rédacteur, et je viens de sortir mon premier livre.

Pourquoi ce surnom de Rakidd ?

En fait, c’est Rachid sans le H. Il y avait un gars dans mon quartier qui ne prononçait pas les « H ». De plus, c’était Rakid le Kid mais c’était trop long alors j’ai rapproché le « D » de Kid et Rakidd est né !

Comment as-tu commencé à dessiner? Comment est venu cette vocation ?

Comment beaucoup de gamins de mon époque, je matais le club Dorothée et je pense avoir été influencé par Dragon Ball Z, Astro boy, l’univers de Disney et les illustrations de Carl Barks dans les albums de Picsou géant. Si je n’ai pas choisi une vocation artistique comme la danse ou autre, c’est parce que pour moi le dessin est accessible, quand j’étais petit je n’avais pas forcément les moyens d’accéder à d’autres hobbies, et surtout le dessin est quelque chose que je pourrais exécuter toute ma vie.

Quel est ton activité à temps plein ?

Je suis illustrateur mais j’écris également pour les autres grâce à ma boite de communication que je gère avec deux amis et qui est spécialisée dans l’humour.

Qui sont tes lecteurs ? Quel type de personnes s’intéresse à ton travail ?

Des gens de toutes les couleurs!! Plus sérieusement, j’ai pas mal de gribouillages qui sont plutôt positionnés contre le racisme. J’ai commencé à être suivi par beaucoup d’africains subsahariens suite à des posts anti négrophobie ou alors sur des posts sur le racisme au Maghreb. Ainsi que des femmes, elles ont apprécié les gribouillages qui condamnent les actes sexistes, machistes ou violents. Mais je ne suis pas pour autant militant.

« Seulement, je ne veux pas me taire alors que j’ai le pouvoir de m’exprimer ».

Au vu de ta popularité grandissante et de tes prises de position, as tu déjà été contacté par un parti politique ?

Oui, le Parti Socialiste m’a approché et certains journaux partagent de temps en temps mes illustrations. Mais je ne souhaite par représenter un parti car je veux détendre les gens et je représente déjà la voix de ceux que l’on entend pas.

« Rakidd est un personnage un peu calme, mais le problème est que des fois je transferts ma personnalité sur le personnage de mes gribouillages ».

Pourquoi ton livre est différent de ce que tu publies ?

Je me suis dit que je n’aurais peut-être pas l’opportunité de pouvoir publier à nouveau un livre, donc j’ai décidé de faire ce que j’aime et ce que les gens n’avaient jamais vu. Je voulais concrétiser ces 4 années de blogs et faire évoluer mes projets.

Grâce à ton style et ton approche, tu pourrais très bien parler aux enfants et tenter d’aborder des sujets sérieux et difficile qui passerait très bien auprès des plus jeunes, est ce que ta collaboration actuelle avec GULLI te le permet ?

J’ai une grande liberté qui me permet d’avoir un lieu et une visibilité pour mon travail, en échange je traite de pas mal de sujets qui me sont demandés.

As tu déjà pensé à collaborer avec des médias geek ? Tu en as la culture et tu as une façon de dédramatiser qui pourrait créer un pont de réconciliation entre les sujets durs et les fans de sci-fiction ou de BD.

Non, je n’y avais pas pensé, mais même si cela pourrait être intéressant je pense que c’est plutôt une question de priorités. Donc je me pencherais sur la question plus tard.

Il y a une anecdote dans ton livre sur le coup de tête du footballeur Zidane,  incident qui s’est déroulé le , lors de la finale de la coupe du monde de football à Berlin.

Sur tous les événements tragiques que j’ai évoqué dans mon livre, j’avais le désir d’en citer des plus légers mais marquants quand même. Comme celui sur Obama, tout n’est pas positifs, mais tout n’est pas négatifs non plus, le fait qu’un enfant  noir puisse se projeter grâce à un exemple comme le sien en est un.

Pourquoi autant de sujets dramatiques ?

Parce qu’il fallait en parler, mais j’ai quand même voulu y apporter une touche amusante parfois , comme celui des sosies de Saddam Hussein. Ce livre est aussi truffé d’anecdotes qui sont peut-être passées inaperçues, comme le jour où Michael Jackson est mort, l’actrice Farrah Fawcett décédait également, disparaissant dans la médiatisation de celle de Michael Jackson.

Quels sont tes projets à moyen terme ?

Je continue de faire la promotion de mon livre. Je suis en train de créer un livre illustré. J’ai beaucoup plus de commandes donc j’essaie de gérer tout cela pour le moment. Je ne m’attendais pas à autant de succès avec les gribouillages!!

« Le monde de Rakidd -de 2001 à nos jours », disponible en commande chez Faces Cachées et dans vos librairies !

1-Cover-1