Quelques jours après la sortie du livre du collectif d’actrices noires ou métisses composé de Nadège Beausson-Diagne, Mata Gabin, Maimouna Gueye, Eye Haïdara, Rachel Khan, Aïssa Maïga, Sara Martins, Marie-Philomène Nga, Sabine Pakora, Firmine Richard, Sonia Rolland, Magaajyia Silberfeld, Shirley Souagnon, Assa Sylla, Karidja Touré et France Zobda “noire n’est pas mon métier” dans lequel chacune témoigne des horreurs vécues, entendues, nous pouvons constater que les clichés ont la dent dure encore aujourd’hui.

Clichés, stéréotypes, idées préconçues, plaisanteries douteuses telles sont les  mots et attitudes qu’ont encore les caucasiens vis à vis des africains ou personnes de couleur. Pourtant, avec internet et les médias qui se développent, il faut croire que certaines personnes ont décidé de garder leurs oeillères et restent figées sur ces idées apparentées au racisme ordinaire.

Je préfère en sourire et me chuchote tout doucement ”ce n’est rien il n’y a que l’ignorant qui s’accable”

1. Vous êtes des Îles ou d’Afrique?

Phrase toute stéréotypée montrant le manque d’intérêt ou tout simplement l’ignorance de la personne. Les noirs vivant en France ne sont pas uniquement d’origine africaine ou antillaise. Un peu de géographie ne ferait pas de mal non?

2. Tu me fais l’accent africain ?

Tu me fais accent européen ? Avoir de la repartie et ne pas se laisser abattre par ce genre de petits détails. Trop souvent, le cliché de l’Africain à l’accent chantant nous a été attribué. Et si c’était l’oreille de mon voisin qui n’était tout simplement pas habitué à ne pas m’entendre ”chokoter”?

3. Tu parles africain ?

L’Afrique a tellement de diversités. Les pays, les langues, les ethnies, les patois.

Du nord au sud, du Sahara à l’Antarctique , plus d’un millier de langues sont parlées. Le Cameroun a lui seul compte près de 200 ethnies avec près de 300 langues parlées.

Une immensité de richesses bien que n’étant pas étudiées dans le milieu scolaire pour la plupart, elles sont transmises oralement.

Parfois certaines auront la même langue. Africain n’est pas une langue comme il n’est pas un pays.

J’ai souvent eu droit à cette question. Et si toi à tous’ tout tu me fais l’accent européen ?

4. Tes cheveux sont comme la moquette, je peux toucher?

Je sais que les cheveux des noirs sont une source d’émerveillement mais cela ne doit pas donner une porte ouverte à tout! Je ne pense pas avoir dans mes souvenirs les plus lointains tripoté les cheveux les cheveux de mes connaissances.

Intrusion dans ma vie privée. Stop! Les cheveux, ces poils sur mon crâne ne sont pas là que pour combler. C’est aussi mon identité. Ils paraissent doux? Eh bien c’est leur texture. Mais je ne veux en aucun cas qu’ils soient tripotés ou caressés.

5. Ce sont des vrais cheveux ou de faux cheveux ?

Les extensions capillaires représentent un des artifices que les femmes aiment arborer. Pour beaucoup dont moi, faire des rajouts par coquetterie ne signifie pas que je ne peux pas avoir une coiffure bien à moi.

Les femmes de confession juive ont elles aussi tendance à recourir à ces artifices afin de ne pas se voiler.

Donc laisser tous simplement les femmes s’accessoiriser à leur convenance.

6. Tu es chanceuse, tu n’as pas besoin de bronzer

Il est vrai que ma peau basanée laisse présager une haute tolérance à l’exposition. Mais comme tout être humain, j’ai des limites. La peau noire bronze elle aussi, elle a besoin d’être protégée des rayons UV et des températures chaudes et froides afin de ne pas être agressée.

7. Pour vous, avoir le rythme c’est inné

Encore une idée préconçue. Il s’agit tout simplement de l’environnement dans lequel on évolue qui nous conditionne.

Si tu te décides à te mettre à la zumba et à t’y appliquer tu trouveras le rythme.

8. Vous les noirs aimez faire beaucoup d’enfants

9. Tu es habitué à la chaleur

10. En même temps vous vous ressemblez tous

Je plaide coupable! Je dis la même chose sur les caucasiens et les asiatiques. Je pense que celles qui ne font pas la différence de carnation je ne leur en veux pas, on mettra cela sur le coup du bronzage. Mais de la à confondre une personne de taille moyenne et une qui fait un mètre quatre vingt, relève soit d’un problème d’ophtalmologique ou mental lol.

Les stéréotypes sont des croyances, des représentations mentales qui constituent des connaissances (parfois erronées) sur les caractéristiques des groupes sociaux qui nous entourent.  Il ne s’agit là que de quelques exemples de ces clichés partagés, il serait impossible de les citer toutes.