Entre liberté, égalité et sororité, le Fraîches Women Festival entend rendre hommage et donner la parole aux femmes afrodescendantes d’aujourd’hui. Un festival inédit en France, dont la première édition se tiendra le 6 mai prochain à la Marbrerie de Montreuil.

flyer-Fraiches-Women-Festival-aleeka-magazine

Un festival féminin FUBU et engagé

Le Fraîches Women Festival, c’est avant tout un festival fait par des femmes, pour les femmes. Afrodescendantes au premier abord, mais pas seulement : “

d

e l’affiche, à l’organisation, en passant par la conception de toutes les manifestations, tout est piloté par des femmes, qu’elles soient cis ou transgenres”.

A l’origine de ce projet ambitieux, on retrouve Adiaratou Diarrassouba et Dolores Bakela, journalistes freelance, fondatrices du blog l’Afro.

Le site, qui fêtera bientôt ses 3 ans, est né d’un constat amer : celui du “manque de visibilité et de paroles diverses d’afrodescendant(e)s dans la société française”, notamment dans les médias.

Adiaratou Diarrassouba et Dolores Bakela Aleeka magazine

Adiaratou Diarrassouba et Dolores Bakela (crédits : Aboubacar N. Camara)

Les articles de l’Afro traitent de sujets de fond autour de la culture, du cinéma, du militantisme ou de la société, avec des réflexions poussées autour de la représentation en France.

Aujourd’hui, avec le Fraîches Women Festival, c’est toute une génération de femmes afrodescendantes qu’elles entendent célébrer et mettre en avant, dans un univers oú la parole leur est si souvent peu donnée. Afrodescendantes, mais pas seulement, car c’est la féminité dans son ensemble

Pourquoi un “Fraîches Women Festival” ?

Le nom du festival trouve ses origines dans les Freshmen Class du magazine américain XXL, qui sélectionne chaque année les 10 rappeurs les plus influents ou les jeunes talents de l’année. Des sélections annuelles où les hommes restent majoritaires (l’édition 2017 ne comptait… qu’une seule rappeuse).

Les deux journalistes ne sont pas inconnues du public, car elles se sont dejà illustrées par le passé en proposant des événements tous les deux mois : des rencontres, tables rondes, et discussions diverses autour de l’afro-féminisme, la sexualité, ou la condition féminine actuelle

.

Pour cette première édition, le festival est parrainé par Leïla Sy.

Une programmation riche et exceptionnelle

De midi à minuit, venez assister à des rencontres, ateliers et débats menés par des femmes inspirantes, qui embrassent la cause féministe.

Soutenir les initiatives afropéeenes, c’est également l’assurance de donner davantage de visibilité aux combats menés.

Le festival démarrera à midi à la Mairie de Montreuil, avec une représentation de la parade afro-féministe 30 Nuances de Noir.

Puis, rendez-vous à la Marbrerie pour une journée de rencontres et d’ateliers (gratuits). Tout au long de la journée, journalistes, autrices, artistes et autres femmes d’influence prendront la parole façon Ted Talks. La journée sera suivie du concert exceptionnel de

concerts, dj sets… toutes les animations sont pensées pour que les particularités de toutes les femmes et de celleux qui les entourent, s’intéressent à elles, puissent s’y épanouir et se retrouver.

L’idée est de réunir les femmes en dehors des réseaux sociaux, pour discuter des enjeux sociétaux, politiques, culturels auxquels elles font face, dans la joie et la bonne humeur !

Prenez vite vos places sur le site billetterie et rendez-vous le 6 mai 2018 à la Marbrerie

Fraîches Women Festival

6 mai 2018

La Marbrerie

21 rue Alexis Lepere – 93100 Montreuil

Toutes les infos et le programme complet sur le site de l’Afro et la page facebook Fraîches Women Festival.