Débuter le mois de juin sans parler de Mamoudou Gassama serait passer à côté d’un événement dont l’impact a été retentissant à l’échelle de notre nation et plus encore hors de nos frontières.

Le 26 mai dernier, ce jeune homme d’origine malienne, sans-papiers, a été hissé au rang de héros national, après avoir sauvé un enfant suspendu dans le vide au 4e étage d’un immeuble à Paris.

Son acte hors du commun a été filmé et est devenu viral très rapidement. Suite à cela, Mamoudou a été reçu à l’Elysée par le Président de la République qui l’a récompensé d’une médaille. Le jeune homme a surtout reçu la promesse de l’obtention de la nationalité française. Dès lors, la viralité de l’acte héroïque a pris une toute autre tournure sur les réseaux sociaux. J’ai vu émerger des messages négatifs et des fake news émanant de toute part. Des termes comme “c’est un coup monté”, “pourquoi lui? Moi aussi je peux le faire”, ou encore “franchement c’est super ce qu’il a fait, mais ça ne mérite pas de recevoir la nationalité française…” m’ont choqué.

Mamoudou Gassama reçu par Emmanuel Macron à l’Elysée

C’est là que j’ai commencé à m’interroger… C’est donc ça la liberté d’expression en France, sur les réseaux sociaux…?

Recentrons le débat, s’il vous plaît !

Je vous encourage fortement à lire l’excellente tribune de  Rokhaya Diallo publiée dans le Washington Post, intitulée Faut il être un superhéros pour être un migrant acceptable en France ?. Le titre est me semble t-il suffisamment explicite pour remettre les pendules à l’heure. De plus, l’article est complet et très bien renseigné sur la loi Asile et Immigration qui est passée récemment à l’Assemblée. Et, malheureusement, la réalité est que la France durcit sa politique en matière d’accueil des migrants.

Ne vous méprenez pas, je suis ravie de la mise en lumière de Mamoudou Gassama, de cette belle opportunité qui s’est présentée à lui et de la nouvelle orientation que va prendre son existence. Cependant, je m’attriste du débat médiocre qui a pris place sur les réseaux sociaux et qui a complètement éludé les questions de fond sur la politique d’accueil des migrants en France.

Franchement, j’aimerais bien avoir vos avis et retours sur la question… N’hésitez pas à laisser vos commentaires au bas de cette page.

J’en profite, au passage, pour recommander l’excellent et poignant documentaire Human Flow réalisé par l’artiste chinois engagé Ai wei wei, qui traite de la crise migratoire mondiale et donne un aperçu bien triste de ce que traversent les migrants pour fuir la misère ou la guerre…

Dans un tout autre registre, j’ai le plaisir de vous informer qu’Aleeka est en train de bûcher sur des contenus originaux de qualité pour mieux répondre à vos attentes. La part belle sera fait saux femmes !!! Oui, car toute la team trouve que les femmes, ces héroïnes des temps modernes, ne sont pas assez choyées par notre société… Lol ! Bon ok, la team d’Aleeka est composée à 99% de femmes ! Et alors ?  Et notre seul mâle est entièrement d’accord avec nous. L’autocratie a du bon pour une fois ! Je ne vous en dis pas plus concernant ce qu’on vous prépare. Vous saurez très bientôt, de quoi je parle.

En attendant, les articles du mois de juin, vont vous préparer à passer un bel été, je vous le garantis ! Alors à vos lunettes de soleil (enfin, s’il fait beau cet été en France, et ce n’est pas gagné) ! Dans tous les cas, comptez sur nous pour vous conseiller des destinations qui font rêver !