L’ancienne chroniqueuse de « Touche pas à mon poste », qui a plus d’un million d’abonnés sur YouTube, a été accusée de racisme après ce « blackface ».

Capture d’écran d’une vidéo dans laquelle la youtubeuse Shera Kerienski se grime en Noire.

La youtubeuse, connue pour ses vidéos consacrées au maquillage et autres conseils beauté sur le réseau social, s’est attirée les foudres des internautes après la diffusion d’une vidéo dans laquelle elle utilise du maquillage destiné aux peaux noires, alors que sa peau est claire.  Accusée de racisme, la Youtubeuse Shera Kerienski a supprimé une vidéo où elle fait une blackface. Si elle s’est excusée, des internautes ont déterré des tweets profondément racistes de la jeune femme. Shera Kerienski ne pensait pas que sa « blackface » ferait autant de remous.

Pour ce « blackface », elle est accusée de racisme, de négrophobie, comme l’ont été de nombreux anonymes et personnalités au cours de ces dernières années qui se sont amusées à se peinturlurer la peau de maquillage foncé.

L’ancienne chroniqueuse de TPMP se justifie sur Twitter, après avoir effacé la vidéo: « Je ne savais pas ce qu’était le blackface, je ne voulais ni offenser, ni mettre mal à l’aise une communauté. » « Je n’avais pas conscience de la gravité de mon acte. J’ai posté lors de cette soirée un Instagram de moi sans vouloir blesser quiconque. Je suis profondément désolée. »

 

Le mal est fait. Des internautes ont fait des recherches et ont retrouvé des messages racistes postés par la jeune femme sur Twitter il y a quelques années. Sur des comptes qui semble appartenir à Shera Kerienski, cette dernière a un discours violent et injurieux au sujet des Noirs. Elle parle des Noirs sur les réseaux sociaux en utlisant les termes «nègre», «sale noirte» ou «singes».