Tiécoura Sangaré est un jeune danseur et styliste que j’ai pu rencontrer lors de la Black Movie Summer 2016. Evenement qui a eu lieu à la Grande Prairie de la Bellevilloise. Originaire de la Côte d’Ivoire, Tiécoura Sangaré constate le potentiel du pagne africain (wax) et décide de le travailler dans de nouvelles coupes plus modernes pour en faire des vêtements casuals, chics et décontractés. Le mot d’ordre de la marque est : « Modernisons Le Wax. ». Il a bien voulu se préter au jeu des « questions-responses ».

Pour celles et ceux qui ne vous connaissent pas, pouvez vous vous présenter en quelques lignes l’homme et l’entrepreneur que vous êtes?

Je me prénomme Tiécoura, du nom de famille Sangaré, née à Abidjan il y a déjà 30 ans de cela « hélas je ne me fais plus très jeune » . Originaire du nord de la côte d’ivoire, plus précisément à Boundiali, je suis issu du monde de la danse. Etant intermittent de spectacle, j’ai longtemps côtoyé le monde de la mode et l’univers artistique.

L’idée de la  marque me vient d’une situation toute bête. J’étais en vacances en côte d’ivoire, et j’ai eu envie d’espadrilles en wax. Mais de vrai espadrilles avec de la toile de jute. Impossible d’en trouver. Voilà la marque T.sgr était créée.

Espadrilles Tiécoura

Votre parcours pourrait éveiller la curiosité  et la passion des lecteurs ou lectrices, pouvez-vous nous en faire une ébauche?

J’ai eu un parcours atypique comme on le dit souvent. Après un cursus scolaire en Normandie, j’ai été en Angleterre plus précisément à Manchester pour apprendre l’anglais. De retour, 6 mois plus tard, en France, j’ai voulu aller à l’université et ne pas m’arrêter au simple Bac. Deux ans plus tard le virus de la danse me pousse à intégrer une école de danse comédie.

C’est ainsi que je deviens intermittent du spectacle et donc de danseur, je lance ma marque en 2015.

Malgré des hauts et des bas, pour l’instant aucun regret.

Qu’est ce qui vous a donné envie de vous lancer dans cette aventure?

Il y a un réel potentiel dans le domaine du wax. Comme j’aime à le dire avec mon slogan, « Modernisons le Wax« . J’en ai eu assez de ces coupes non ajustés de ce travail souvent bâclés et vendus à des prix exorbitants car l’on joue souvent sur l’exotisme des tissus.

Cela peut être exotique tout en étant moderne et classe. Sachant que le Wax reste du coton, alors il n’y aucune raison de ne pas pouvoir faire exactement ce que l’on fait en Europe sur ce style d’imprimé.

Pourquoi avoir choisi votre patronyme comme marque?

Tiécoura est un nom qui à pour signification en Dioula (Bambara) : Nouveau Née.

Alors la combinaison du prénom pour de la nouveauté, car je reste une jeune marque, et le nom de famille me semblait plausible.

Les pièces sont en wax, pouvez vous nous raconter le choix des motifs et pourquoi le wax?

Je choisis personnellement chaque imprimé sur un coup de coeur. En général les imprimés des chaussures sont choisis de telle sorte que tout le monde puisse les porter sans avoir d’appréhension ou d’idée reçu sur le wax. Donc Blanc, asiate, Indien etc…

Tout le monde trouvera un tissu ou il sera forcément en adéquation avec ces goûts.

Pour les Tuniques, je travaille beaucoup avec les motifs de telle sorte qu’il y ai au maximum une symétrie parfaite. Donc les imprimés sont là aussi choisi par rapport aux imprimés et le design de ces derniers.

Où pouvons nous nous procurer vos créations?

Dorénavant, il est plus simple de venir à l’une de mes ventes privées, ou à un évènement ou je serai tout au long de l’année. Les commandes sur le site internet sont pour l’instant un peu compliqué à gérer donc avec le temps je remettrai cela en place.

Les différents events sont toujours annoncés à l’avance sur les réseaux sociaux Facebook instagram etc…

Que pensez-vous de la représentativité  des noires dans la mode et le design ?

Nous sommes encore un peu trop, voir beaucoup trop cantonné au simple : « C’est Africain c’est sympa et original« . Après cette phrase que j’ai hélas trop entendu, vient la fameuse : « ça ne va qu’à la peau noire ».

Mes créations attirent une nouvelle clientèle qui ne se voyait pas forcément porter ce genre de vêtements. Avec la bonne coupe et le bon imprimé, encore une fois tout le monde trouve son bonheur.

C’est exactement la même chose que d’aller dans un magasin et préférer un vêtement à un autre.

Vos projets 2016 et au delà ?

Faire encore plus d’heureux au delà de la Côte d’Ivoire et la France et bien sûr durer dans le temps.

Vous pouvez vous procurer ses créations via les réseaux sociaux

: Tiécoura Sangaré

: Tiécoura Sangaré

: Tiécoura Sangaré

Merci à Tiécoura d’avoir répondu à nos questions