Au grand dam de ses fans,  Stromae s’est retiré de la scène, rongé par la maladie. Absent des plateaux télé et de la scène, Stromae manque à son public qui se pose beaucoup de questions.

La maladie de Stromae,  malheureusement,  n’est pas  une histoire anodine. Le chanteur interviewé la semaine dernière par Libération avec Karl Lagerfield,  a révélé avoir eu de nouveaux problèmes de santé.
C’est à l’occasion de sa tournée africaine que le chanteur prend son traitement appelé Lariam (traitement antipaludique). Ne le supportant pas,  il se retrouve malade en pleine tournée et se voit par la même occasion rapidement, rapatrié en Europe afin d’y être hospitalisé.

Après cette réaction au Lariam antipaludique, il y a deux ans, le belge a récemment été hospitalisé à nouveau.

« Je suis encore un peu sous-traitement »

« J’ai dû rechuter il n’y a pas longtemps », a déclaré Stromae. Une nouvelle maladie qui a changé l’organisation de ses jours. « Habituellement, ils commencent à midi », dit-il. J’écris la nuit.

Pour être honnête, j’étais à l’hôpital, je suis encore un peu sous traitement, et c’est pourquoi je me réveille tard. »
Un état physique, qui joue aussi dans son esprit.

Le chanteur révèle que, depuis sa maladie de 2015, ce n’est plus tout à fait la même chose. « Je perds complètement la boule. Ce n’est vraiment pas bien. » Karl Lagerfeld a sauté sur sa déclaration pour essayer de comprendre ses symptômes. Une question à laquelle Stromae a répondu sans raccourcis:  »Ça court dans la tête, et j’ai parfois des crises d’angoisse importantes. En dehors de cela, je suis assez facile à vivre. Je fais de la musique le soir, la nuit. Je n’aime pas qu’on me dérange au téléphone. « 

« Je ne veux plus chanter »

En ce qui concerne le retour sur scène de l’artiste, pour le moment c’est très improbable. Ses chansons? « Je ne veux plus chanter », affirme  le chanteur. Une période difficile pour Stromae, période,  espérons le,  qui s’écourtera le plus vite possible.  Souhaitons lui un bon rétablissement…