C’est ce qu’on appelle un succès ! Nous sommes tous des féministes de Chimamanda Ngozi Adichie  est un bestseller. Cet essai est la version écrite de son discours tenu en 2012 au TEDxEuston, « We should all be feminists », qui totalise plus de 5 millions de vues sur YouTube et qui a été samplé par Beyoncé dans le fameux « Flawless ».

Ni moralisateur, ni pédant, Chimamanda Ngozi Adichie démonte avec intelligence et humour les stéréotypes sur le féminisme. Celle qui se décrit comme une Féministe Africaine Heureuse affirme que oui, nous sommes tous des féministes… Les hommes tout comme les femmes. Elle affirme également que partout dans le monde, des pays du Nord aux pays du Sud, de l’orient à l’occident, la question du féminisme reste cruciale. De fait, aucun pays ne peut se vanter d’avoir complètement éradiqué les inégalités entre les hommes et les femmes sur les plans politiques économiques, sociaux et culturels.

Chimamanda ngozi adichie Feministes

On a sélectionné quatre extraits percutants qui vous donneront inévitablement envie de le lire :

La force physique n’a aucun lien avec la capacité à exercer des fonctions de pouvoir

« L’être le mieux qualifié pour diriger n’est pas le plus fort physiquement. C’est le plus intelligent, le plus cultivé, le plus créatif, le plus inventif. Les hormones ne jouent aucun rôle dans ces qualités. Un homme peut être, aussi bien qu’une femme, intelligent, cultivé, créatif, inventif. » (p.26)

Dès le plus jeune âge, on a apprend aux jeunes filles à s’effacer pour ne pas fragiliser l’égo des hommes

« Nous apprenons aux filles à se diminuer, à se sous-estimer. Nous leur disons : Tu peux être ambitieuse, mais pas trop. Tu dois viser la réussite sans qu’elle soit trop spectaculaire, sinon tu seras une menace pour les hommes » (p.33)

Le mariage est présenté aux jeunes filles comme un accomplissement de soi

« Comme je suis une fille, on s’attend à ce que j’aspire à me marier. On s’attend à ce que je fasse des choix en gardant toujours à l’esprit que le mariage est ce qu’il y a de plus important. Le mariage peut être une bonne chose, une source de bonheur, d’amour, d’entraide. Mais pourquoi apprenons-nous aux filles à y aspirer et non aux garçons ? » (p.34)

La détermination sexuelle influe sur la personne que l’on veut et peut être

« Le problème avec cette détermination sexuelle, c’est qu’elle vous dicte ce que vous devez être au lieu de prendre en compte qui vous êtes. Vous imaginez à quel point nous serions plus heureux, plus libres d’être nous-mêmes, sans le poids de ces conventions. » (p.39)

Quatre ans après la prononciation de son discours et deux ans après la publication de l’essai qui le restitue, les mots de Chimamanda Ngozi Adichie sont toujours aussi criants de vérité et s’imposent comme universels. Nous sommes tous des féministes fait à coup sûr partie de ces ouvrages qui s’imposent comme des classiques.