Le soin de la peau a été longtemps ignoré mais par chance il est de retour pour le plus grand bien de notre peau qui aime ces mignardises. Le secret d’une peau resplendissante de santé est  de faire appel à un professionnel des soins dermatologiques.

En combinant une routine à domicile avec des traitements en instituts hautement efficaces et des solutions ciblées, on obtient comme résultat une peau plus belle et des améliorations visibles.

Présentée sous différentes formes, le résultat escompté reste le même : une peau resplendissante et pleine de vitalité.

Vous avez les procédures cliniques. Cependant avant le bistouri et autres injections, il y a de la marge. Pour éviter un grand travail et se retrouver à trouver des solutions pour rattraper une peau jeune et en  bonne santé, il faut le plus tôt possible en prendre soin. Se dire qu’elle est de toute façon jeune et n’a pas besoin d’entretien est une erreur grave!

Voilà pourquoi il faut se tourner vers les professionnels qui sauront prendre soin de vous et vous conseiller une routine à domicile. L’un ou l’autre ne doivent être esseulé, pour un bon fonctionnement les deux techniques doivent être combinées pour plus de résultats.

Cependant, les adeptes et fans du bistouri ne doivent pas être en reste! Voyons ensemble les différentes techniques avec leurs avantages et inconvénients.

Nous commencerons pour ce premier volet par le peeling qui ne concerne pas la chirurgie mais qui fait partie de l’application de produits chimique.

Le peeling


Plus la peau est abîmée, plus la desquamation devra être profonde. Nous pouvons donc schématiquement, classer les peelings en trois catégories : superficiels, moyen et profond.

Les superficiels

Ils sont réservés aux femmes jeunes. Ils sont indiqués pour les premières ridules, les masques de grossesse, les teints grisâtres, les taches, etc. On utilise généralement des acides de fruits ou un cocktail acide glycolique-acide salicylique. Quatre à cinq séances peuvent être nécessaires. Il peut être complété par une crème à appliquer chez soi.

Déroulement de la séance :

 

1ère étape :   il y a une préparation de la peau à faire chez soi pendant 3 semaines par application d’une crème formulée par le médecin, légèrement exfoliante. Cette préparation mettra aussi les cellules qui fabriquent les pigments de la peau au repos, afin de prévenir les risques de traces brunes après les peelings.

2e étape : vient ensuite la séance de peeling chez le médecin.
Après nettoyage et dégraissage de la peau à l’aide de lotions spécifiques, le médecin applique le produit acide pendant quelques minutes.

Les rougeurs immédiates s’estompent en 20 minutes environ. La desquamation se fait progressivement, en général au bout de 4 ou 5 jours. Elle est fine et transparente, comme après un coup de soleil. Elle peut se masquer par simple application d’une crème hydratante et/ou d’une base couvrante. Ensuite, la solution acide est neutralisée rapidement avec une lotion alcaline puis rincée à l’eau. Une crème adoucissante est alors appliquée.

Si vous voyez apparaître des croûtes, cela signifie que le peeling était trop fort.

La protection solaire est conseillée par prudence pendant le mois suivant, surtout pour les peaux ayant tendance à pigmenter facilement (peaux maghrébines, métisses ou asiatiques…).

La séance dure environ 20 minutes. Trois à six séances espacées de 15 jours sont nécessaires pour un bon résultat et en profondeur.

Les avantages : 

Ce peeling peut se pratiquer toute l’année et sur tous types de peau. En effet, les risques de trouble de pigmentation sont faibles avec ce peeling. On peut donc l’effectuer sur des peaux mates, métissées ou noires où le risque de problèmes de pigmentation est réel avec les techniques d’exfoliation plus fortes comme le peeling moyen ou les lasers d’abrasion.

 Les inconvénients :

Le peeling sur peau noire est possible à de très faibles dosages car il y a de fortes chances de développer des tâches pigmentaire. Après un peeling superficiel, il faut se méfier du soleil pendant au moins 2-3 semaines, le temps que l’épiderme se reconstitue. Les séances ne sont pas remboursées.

Le peeling moyen

Il va entraîner une desquamation de la peau plus importante et beaucoup moins agréable. Néanmoins,

l’effet produit est plus notable : certaines rides marquées, taches pigmentaires, etc.

Il s’agit d’appliquer sur la peau un liquide exfoliant puissant ou une pâte, destiné à la faire peler la peau en profondeur, pour la régénérer et obtenir ainsi une nouvelle peau, sans défaut. Les produits appliqués sur la peau sont à base d’acide trichloracétique, de résorcine ou de phénol, etc… Ils peuvent contenir des excipients spécifiques contrôlant la profondeur d’action dans la peau.

Déroulement de la séance:

1ère phase : il faut tout d’abord préparer la peau pendant 2 à 4 semaines avec des crèmes médicamenteuses pour mettre au repos les constituants du derme et les nettoyer de leurs impuretés.

2e phase : le médecin et uniquement le médecin, va appliquer un produit actif sur les zones à traiter.

3e phase : c’est la période de desquamation qui dure de 6 à 10 jours selon la technique. Le patient va durant cette période pratiquer des soins quotidiens à l’aide de crèmes ou poudres pour contrôler la desquamation.

Les avantages :

Dès la 2e semaine, la peau apparaît comme neuve. Ces peelings, en régénérant et tonifiant le derme, redonnent son velouté à la peau.

Les inconvénients :

Possibilité plus élevée de tâches brunes sur les peaux noire et métissé. Durant la 1e phase de préparation, la peau peut démanger. Des croûtes apparaissent en 2 ou 3 jours et tombent environ 6 jours plus tard.

Le peeling profond

Quant à lui, utilise le phénol et est réservé aux peaux de plus de 45 ans, abîmées par le soleil. Utilisé depuis 1992, il obtiendrait des résultats spectaculaires même si les suites opératoires restent contraignantes.

Ceci dit il peut être effectué aussi à l’aide du laser qui est moins contraignant qu’au phénol. Moins de douleur et un temps de rémission moins long.

Le peeling profond au phénol ou au laser permet un renouvellement complet du derme et de l’épiderme en  arrivant jusqu’au derme profond. Il doit être réalisé par un médecin expérimenté.

Déroulement ( laser ) :

1 ère phase : La semaine précédente et pendant toute la durée des peelings, on évitera : masques à l’argile, autobronzants, gommages, (notamment des crèmes à base d’acides de fruits), huiles essentielles, techniques agressives type épilation laser ou laser en général et application de toute crème sans avis médical.

Les expositions solaires sont interdites le mois précédent : en effet, la peau ne doit pas être bronzée. Par contre, l’activité extérieure est autorisée, même par temps ensoleillé, mais avec un écran total 50+ toutes les deux heures.

Il faudra arrêter les traitements anti-acnéiques une semaine avant et on attendra 6 mois après l’arrêt du ROACCUTANE pour débuter les peelings.

2e phase : Après désinfection de la zone à traiter et une anesthésie locale, le traitement commence, un faisceau laser balaie toute la zone. En fonction de la zone traitée, la durée de l’acte varie de 30 à 60 minutes.
On ressent une sensation de chaleur tolérable, et en fonction de la sensibilité individuelle, une sensation de brûlure intense pendant une dizaine de secondes.

3e phase : La peau tiraille un peu, parfois avec un petit œdème. Il faut donc suivre à la lettre les prescriptions du médecin en respectant les jours de traitement.

Les avantages :

La peau apparaît  totalement rénovée, les tâches rebelles et l’aspect de peau fripée sont effacés et un effet liftant est obtenu. On gagne 15 ans en une seule séance et le résultat maximal est 6 mois après.

Les inconvénients :

Hospitalisation d’une nuit, cicatrisation avec poudre antiseptique pendant huit jours, résultat final obtenu après six mois. Un œdème, une rougeur persistante, une desquamation ou une exfoliation trop importante.
Une surinfection bactérienne (impétigo), ou virale (poussée herpétique).
Une éventuelle poussée d’acné pouvant justifier un traitement spécifique.
Une hyperpigmentation (tache plus foncée) ou une dépigmentation (tache blanche), l’accentuation des lignes de démarquation à la limite des zones traitées (lisière du cuir chevelu).
Petites croûtes à ne pas manipuler.
Des cicatrices après manipulations intempestives de la peau.

Tarif :

 

A partir de 80€ la séance (assez rare, plus souvent autour de 150€ la séance jusqu’à 4000€ parfois selon l’intensité).

Renseignez-vous comme il faut auprès des médecins prodiguant ce genre de soins car c’est une manipulation délicate.

Ce que nous pouvons retenir du peeling ?
Un coup d’éclat en profondeur en 20 minutes ( pour le peeling superficiel ) certes mais cependant la protection doit redoubler d’efficacité car la protection de la peau n’est plus. Et ce même après la cicatrisation..