La vérité, c’est que l’introduction de cet article fut une tâche extrêmement compliquée.  Il sera ainsi l’un des plus intimes que vous trouverez dans notre magazine.  En effet, mettre en lumière un pan d’une relation mère-fille n’est pas une chose maîtrisée et évidente. Ce message s’adresse cependant à nos mamans, à la mienne. Certaines choses méritent d’être dites car…

Si seulement maman savait…

… que je comprenais parfaitement ses inquiétudes relatives à ma situation sentimentale, ses appels, tôt le matin, cesseraient sûrement.  Peut-être songerait-elle à ne plus me poser cette question devenue un rituel hebdomadaire : “Quand comptes-tu me parler de ton petit-ami, ma chérie ?”.

Oui Maman, je comprends tes craintes et je les partage parfois. C’est compréhensible que tu aies envie de voir ta progéniture, ton trésor, évoluer dans un foyer rempli d’amour et de joie. Toutefois me rappeler mon célibat n’est pas le meilleur moyen pour faire venir l’amour à moi.

Maman, c’est vrai que plus on grandit et plus il est difficile de supporter la vie sans partenaire à ses côtés. Tu me l’avais dit mais le vivre est une chose différente. J’en ai fait des rencontres, de très belles, de très épuisantes ou pas, mais j’ai surtout appris des leçons. L’une d’entre elles, est qu’il ne faut jamais s’oublier aux dépens des intérêts d’une autre personne. Vivre une relation amoureuse ne devrait pas rimer avec une mise en veille de qui nous sommes, par peur d’être seul.

Les hommes et moi

tasses cafe amour aleeka

Tu dis souvent que tu me trouves exigeante avec les hommes. J’apprends juste à savoir qui je suis, ce que je veux et surtout ce que je mérite. Je suis exigeante avec moi-même tout simplement. Tu me diras “les intellectuels et leurs grandes réflexions”. Je répondrai “assume ton intelligente de fille”.  J’ai aimé et j’aimerai encore demain, j’en suis persuadée. Le fait que je sois seule aujourd’hui n’est pas une tare mais une préparation à me perfectionner davantage pour moi et mon futur partenaire. J’espère qu’il est prêt à être ébloui ce dernier.

“Mon bébé, tu es forte et courageuse” dit-elle. Si seulement tu savais que ce n’était qu’un façade pour me protéger car oui, il m’arrive de m’effondrer. Plus souvent que tu ne le crois. J’aimerais avoir une personne qui me prêtera ses épaules pour pleurer et me dira que tout ira bien. Qui me massera les pieds pour me relaxer et me fera un thé. Qui aura le bon mot au bon moment. Une personne que je pourrai aimer et dont je m’occuperai. Elle n’est pas là Maman. Ce n’est juste pas le moment. Patiente donc avec moi comme tu l’as toujours fait.

Le célibat : ma vie, mon choix, mes attentes

femme-afro-regard-cote-aleeka

 

Et puis d’ailleurs, si ce célibat était ma décision, je ne vois pas en quoi cette décision devrait offenser qui que ce soit. C’est une décision tellement intime qu’il faut juste la respecter car l’amour implique le respect, tu me l’as appris. On peut être moins épanoui(e) dans un couple.  Le célibat n’est pas synonyme de déséquilibre et de défaut d’épanouissement.

Il est normal que tu te réfères au modèle familial dans lequel j’ai grandi pour t’expliquer mon célibat. J’aimerais tellement te rassurer qu’il n’en est rien maman. Tellement. Chacun de nous construit son histoire. Ce serait mentir de dire que la vôtre n’a pas d’impact sur ma vie mais la vérité est qu’elle ne m’a jamais donné envie de fuir devant une jolie relation d’amour. J’évite juste les toxiques, les destructrices ou celles qui sont unilatérales.  Ce n’était juste pas lui ou moi à ce moment la dans la vie de l’un et de l’autre.

Je dois toutefois t’avouer que certains jours, j’ai peur. Peur de recommencer encore le processus de séduction,  peur d’apprendre à connaître une autre personne, c’est fatiguant et effrayant. Je me dis parfois que je n’y arriverai pas. Alors, si une occasion se présente et que la personne a des sentiments et moi pas vraiment je foncerai quand même. Mais quand la raison me revient… mes valeurs et ma valeur reprennent le dessus et je me surprends à croire que quand le bon sera là, tout coulera de source. Ce ne sera certes pas un conte de Grimm mais ce sera le nôtre et nous en prendrons soin.

Un futur proche…

Sois tranquille et continue tes prières, incantations, méditations… Je vais bien Maman, mon sourire est vrai. J’aime l’Amour et j’y crois. C’est trop bon et beau, même avec ses hauts et ses bas. Mon Tchalla arrive… Apprête-toi à jouer à la perfection ton rôle de “mère de la mariée” et surtout commence à apprendre à danser. Moi j’ai déjà commencé à organiser la cérémonie, fidèle à moi-même pour la planification d’événements..

A demain pour notre rendez-vous matinal… Je croise les doigts.