Un peu d’érotisme, ça ne peut pas vous faire de mal ! Aleeka vous propose un nouveau volet des aventures hot et sexy de Bintou. Soyez curieuses(x)… ! Vous avez le droit de fantasmer, de vous identifier aux personnages de ces fictions légèrement osées. Laissez-vous tenter… laissez-vous guider, laissez-vous aller… et goûtez sans modération aux lectures sucrées proposées par Coach Love.

Bintou se sentait bien seule et fatiguée ces derniers temps.Sa vie était d’un ennui abyssal. Elle semblait tourner en rond sans réelle distraction. Tous les soirs elle rentrait chez elle éreintée, mangeait sur le pouce, regardait distraite un épisode d’une série à l’eau de rose, puis un deuxième devant lequel elle finissait par s’endormir… La plupart du temps, elle se reveillait subitement en pleine nuit et constatait pour la énième fois qu’elle avait laissé filer tous les épisodes sans les voir… Et toutes ses soirées s’orchestraient ainsi depuis plusieurs semaines déjà. On ne pouvait pas dire que son moral était au plus bas. Il avait juste décidé de prendre la poudre d’escampette… Etait-ce dû à l’hiver qui s’installait et qui la freinait pour tout? Etait-ce dû à des missions au travail de plus en plus compliquées qui lui pompaient toute son énergie. Etait-ce dû aux échanges houleux avec sa soeur Kadija qui l’épuisaient à chaque altercation. Ce devait être un combo. Mais dans tous les cas, Bintou vivait une période fade de son existence qui la rendait aigrie, d’où les disputes à répétition avec sa soeur qui elle vivait un bonheur sans faille. Elle se l’avouait, pour la première fois de sa vie, elle enviait sa soeur cadette qui filait le parfait amour avec son mari et nageait dans le bonheur avec leurs trois beaux enfants. Bintou était certainement déprimée et dans cet état d’esprit, ne pouvait s’empêcher de comparer sa vie à celle de sa soeur. Cela la rendait extrêmement triste. Mais c’était plus fort qu’elle, ces derniers temps, il lui fallait opposer tout ce qui touchait à leur vie. D’abord la famille : dans ce cadre elle vivait seule, célibataire et sans enfant alors qu’elle avait plus de trente ans. Mais aussi leur beauté : elle se trouvait bien plus moche que sa soeur avec des cheveux moins beaux (plus particulièrement en ce moment). Elle comparait aussi leur situation professionnelle : elle devait travailler alors que sa soeur plus jeune n’avait pas cette obligation car son mari avait un poste à responsabilité dans une grosse firme. Et pire que tout au regard de leurs parents Bintou pensait dur comme fer que sa soeur avait toujours été la chouchoutte… En fait, rien n’allait ! Bintou se sentait désavantagée, mal dans sa peau et mal dans tête… Depuis lors, sans pouvoir contrôler quoique ce soit, elle avait pris en grippe Kadija. Pourtant elle adorait ses neveux, son beau-frère et en réalité bien plus encore sa soeur avec laquelle elle avait toujours entretenu une relation plutôt fusionnelle. Mais là, elle n’en pouvait plus… 

bintou saison 2 Aleeka

Du coup, lorsqu’elle reçut un appel d’un ancien mec qu’elle avait fréquenté brièvement il y a quelques mois, elle sauta sur l’occasion pour se faire inviter et faire semblant de passer une bonne soirée avec lui. Ce serait toujours mieux que de rester sous sa couette à regarder je ne sais quoi sur son ordinateur. Et puis Stéphane était vraiment un beau mec ! Un antillais, à la peau couleur ébène, grand de taille avec des locks blondes qui lui arrivaient au creux des reins. Trop sexy ! Il était taillé comme une sculpture de la Grèce Antique avec beaucoup plus de “matériel” sur le devant. Sa peau était douce comme la soie et son coup de rein assuré et énergique. Il sentait bon et était très soigné.

La seule chose qui était un peu embêtante avec Stéphane était qu’il refusait de mettre sa bouche sur le con de Bintou. Du coup, elle n’avait jamais réussi à aller au bout de sa jouissance avec lui. Après le lui avoir demandé à plusieurs reprises lors de leurs ébats, elle avait finit par abandonner l’idée qu’il se délecte de son hibiscus. Et, pour elle, un homme qui ne tentait pas par tous les moyens de la faire jouir ne méritait pas de lui faire l’amour. C’était une condition sur laquelle elle ne transigeait pas. D’autant qu’a cette période là elle n’avait aucun scrupule à mettre fin à une relation dès que quelque chose la gênait chez un de ses prétendants. Elle songea en souriant, à cette période d’abondance sexuelle où elle passait de partenaires en partenaires, découvrant des sexes de toutes tailles en largeur comme en longueur, des boules énormes et pendantes ou plus timides qu’il fallait aller chercher, des torses poilus ou rasés à la perfection, des glands tordus, charnus, ou bien plissés… Elle avait expérimenté des coups de rein implacables ou bien des coups mous du genou. Elle avait vécu des moments d’exception où on l’avait couverte de baisers sucrés et de caresses à rendre folle de plaisir… Bref! Une opulence à faire palir la plus coquine de ses copines. En repensant à tout cela, Bintou ressentit dans son corps la réminiscence de ces moments intimes intenses. Elle posa doucement la main sur son jean au niveau de son sexe, et soupira longuement. “Il faut que l’on se remette au travail, ma belle. Cela ne peut plus durer. Rhaa, je suis trop dans ma tête et pas assez dans mon corps…Excuse-moi vraiment, nous allons remédier à ça”. Au même moment, son téléphone vibra et la sortit de son introspection. “Stéphane le bonnasse” venait de lui envoyer un sms:

” On est en “début de soirée”, tu es prête à passer une “nuit de folie“? ” avait-elle lu en grimaçant.

Ca y est , elle venait de se rappeler également pourquoi elle avait vraiment décidé d’arrêter avec Stéphane en plus du fait qu’il ne déscendait pas à la cave. L’Apollon était un vrai moulin à paroles et il lançait dès qu’il en avait l’occasion des blagues qui n’en étaient pas.

“Nan mais il est sérieux avec sa réplique des années 80?” dit-elle tout haut exaspérée.

Elle soupira longuement. S’obliger à rire aux blagues de quadra de Stephane toute une soirée la freinait… Mais très vite, des images lui revinrent à l’esprit. Elle repensa au corps du bellâtre, s’imagina en train de lui lécher la peau langoureusement et ressentait la fougue qu’il allait mettre à la pénêtrer… Toutes ces visualisations finir par la convaincre.

Elle  lui répondit aussitôt laconique “Oui je suis prête à passer une sacrée soirée*!!” .

C’était décidé Bintou avait choisi de sortir de son trou et espérait avoir fait le bon choix en acceptant l’invitation de Stephane. Elle se mit à sourire tout en se demandant s’il allait être à la hauteur pour dépoussiérer sa mimounette. Dans tous les cas, c’était certain, cette fois-ci elle trouverait le moyen de lui faire goûter aux saveurs de son abricot. Il lui sucerait la friandise ou bien il n’aurait rien! Bintou se mit à sourire, elle jubilait d’avance de ce nouveau défi qu’elle s’etait  lancée…

Illustrations :@alphachanneling (instagram)