Un peu d’érotisme, ça ne peut pas vous faire de mal !

Aleeka vous propose une série de textes hot et sexy destinés à vous débrider. Vous avez le droit de fantasmer, de vous identifier aux héroïnes ou héros de ces fictions coquines. Laissez-vous tenter… laissez-vous guider, laissez-vous aller… et goûtez sans modération aux lectures sucrées proposées par Coach Love.

Cette fois-ci, Bintou va tenter de transformer une relation virtuelle en relation charnelle. Lors de cette rencontre va-t-elle être agréablement surprise ou l’inverse?

Fini d’attendre que les prétendants se bousculent au portillon. Ce n’était pas parce que Bintou n’était plus en couple depuis 2 ans, qu’elle allait se laisser abattre. Bon, cela faisait plusieurs mois qu’elle se négligeait, mangeait tout et n’importe quoi, et ne se maquillait même plus pour sortir. Mais depuis quelques semaines, elle avait changé ses habitudes avec une reprise du sport, des repas moins caloriques et des mises en beauté plus régulières.
Cela n’avait pas été évident de tourner la page depuis sa dernière rupture. Elle avait aimé son ex si fort et avait été tellement déçue par son comportement qu’aujourd’hui encore, elle était incapable de prononcer son nom sans s’étouffer de rage. Elle avait tout misé sur lui. 4 ans de relation saine, 2 ans de vie commune dans un bel appartement acheté ensemble. Et pourtant, dans son scénario de vie, Bintou n’avait pas prévu de retrouver l’amour de sa vie, la tête entre les cuisses d’une nana bien en chair, alors qu’elle rentrait plus tôt d’un déplacement pro. Elle revoyait sa tête à lui, soi-disant l’homme de sa vie les yeux écarquillés et la bouche pleine de la mouille de la nana positionnée à quatre pattes sur son sofa… Bintou se souvenait très clairement de l’émotion qui l’avait submergée à ce moment-là… Mais nous reviendrons plus tard sur cet épisode rocambolesque.
Pour l’heure, elle préférait se réjouir d’avoir retrouvé sa libido et, ce grâce au précieux cadeau qu’on lui avait offert pour son anniversaire. Elle semblait s’être réconciliée avec son corps. C’était un réel bonheur. Qui aurait pu penser qu’un simple objet lui aurait permis de découvrir de nouvelles sensations et de se sentir plus femme.
Et c’est avec cet état d’esprit, vaillant et conquérant, qu’elle marchait d’un pas enjoué en direction de l’appartement d’un charmant jeune homme qu’elle avait alpagué sur un réseau social dédié aux rencontres. Les caractéristiques de cet homme étaient bien différentes de tout ce qu’elle avait essayé auparavant : sportif et baraqué, très soigné, toujours bien coiffé et bien rasé, très foncé de peau, l’opposé de son ex, en somme. Ce n’était pas la première fois qu’elle utilisait ce type de plateformes, et elle en connaissait bien les codes. Cela faisait bien 2 semaines qu’ils échangeaient activement. D’abord via la plateforme, puis très vite en chat sur whatsapp et finalement via des appels vocaux.
Cette fois, elle s’était lâchée. Elle avait décidé d’être plus coquine en lui envoyant des photos de ses seins, d’abord en lingerie, puis sans, de photos de ses fesses rebondies, et pas plus tard qu’hier, une vidéo très sensuelle où elle se caressait en gémissant presque… Quant à lui, depuis le début, il n’avait pas eu de scrupule à lui envoyer des photos et des vidéos de sa verge. “Typiquement masculin”, se mit à penser Bintou. “Il kiffe son sexe et veut le montrer à tous prix. Ceci dit, il a plutôt un beau sexe…, enfin je crois. Mais est-ce que ça se dit…” pensa-t-elle encore ” en tous cas, j’ai du mal à évaluer sa taille même avec les  vidéos finit-elle par conclure peu convaincue. “Je suis tarée, je me sens sereine alors que je devrais flipper d’aller chez lui comme ça..” se dit-elle en levant les yeux au ciel. Et pourtant, elle avait vraiment l’impression de tout savoir de lui. Du moins de tout savoir de ses fantasmes! Elle ne cherchait pas l’amour, juste un bon coup. Quoique, d’après les dires de ses copines, un sexfriend pouvait aussi se transformer en mari, il n’y avait à priori pas de règle dans ce genre de situation. En attendant, elle était surexcitée à l’idée de le rencontrer enfin. Elle se disait qu’après 4 ans de relations sexuelles médiocres avec son ex, elle avait bien le droit de se taper un bel Apollon expérimenté.
Elle se tenait à présent devant une porte imposante et juste avant de sonner, ajusta sa jupe et arrangea ses cheveux. Après quelques secondes, la porte s’ouvrit.
” Bintou ? ” l’interrogea le jeune homme en souriant.
“Antony? ” répondit-elle un peu gênée.
” Entre ” dit-il en l’invitant d’abord à lui faire la bise.
Bintou était sous le charme. Elle aimait son odeur, le trouvait beau, fut séduite par le fait qu’il pose sa main sur sa taille pour lui faire la bise. Pour elle, c’était une preuve qu’elle lui plaisait. Il avait une voix posée et grave, elle était conquise.
” Tu es bien plus belle que sur tes photos” lui dit-il en la regardant avec envie.  “Merci c’est gentil” répondit-elle légèrement  troublée par l’insistance du regard d’Antony.
Alors qu’elle était sur le point de retirer sa veste, il se figea et répliqua en se mordant la lèvre : “Bintou ? J’ai vraiment envie de t’embrasser…”.
Il s’approcha d’elle doucement. Son visage était désormais à quelques centimètres de celui de Bintou.
“J’en ai vraiment trop envie” reprit-il en chuchotant presque.
Il caressait maintenant, délicatement de son index les lèvres maquillées de Bintou qui ne sut ni quoi dire, ni quoi faire. Elle resta juste immobile comme un statue, incapable de répondre. Elle sentait le souffle d’Antony sur son visage. Même son haleine était agréable. Il la regarda fixement puis ferma les yeux pour poser doucement sa bouche sur les lèvres pulpeuses de Bintou. Elle se laissa faire. Il embrassait divinement bien. Sa langue était douce. Au départ, le rythme de leur baiser était lent et savoureux. Puis, au fur et à mesure, le rythme s’amplifia, et elle sentit monter dans son bas ventre une chaleur inédite. Il fit preuve d’une dextérité exemplaire pour glisser sa main sous le pull de Bintou et lui caresser délicatement le bout des seins. Elle finit par soupirer de plaisir tant il était doué et alla même jusqu’à lui caresser la tête gentiment. Puis poussée par l’envie d’aller plus loin, elle descendit sa main sur le torse musclé d’Antony et sentit à travers sa chemise ses pectoraux sûrement durement acquis lors de longues séances de sport intenses. “Mais comment fait-il pour me caresser aussi bien pensa-t-elle entre deux soupirs. Il avait maintenant habilement soulevé le pull et s’était baissé pour pouvoir mettre dans sa bouche les tétons qui lui faisaient face, durs et dressés prêts à être goulûment sucés. Il ne tarda pas à s’exécuter et pendant cet acte Bintou se mit à pousser des gémissements langoureux. Elle ferma les yeux et lâchait dès qu’elle en ressentait le besoin des : “Mmmm c’es bon” ce qui encouragea Antony dans sa mission.
Puis brusquement, il la tourna contre la porte d’entrée en lui tenant fermement la taille. Par réflexe, elle se cambra et commença à onduler ses fesses comme un serpent tout en se frottant contre lui. Il lui tenait le cou d’une main, et de l’autre souleva sa jupe pour agripper son derrière bombé. Elle sentait le sexe dur d’Antony sur ses fesses. Il plaqua ses deux mains sur le postérieur en mouvement et feignit l’acte. Elle se sentit subitement sur-excitée. Elle respirait fort alors qu’il lui glissait à l’oreille des mots doux. Il lui disait qu’elle était belle et qu’il la désirait fort.
“Laisse-moi te faire l’amour, lui suppliait-il,  “laisse-moi te faire jouir” répétait-il d’une voix douce et sensuelle.
Elle se frottait contre lui plus vite et plus fort. Il glissa agilement sa main dans la culotte humide de Bintou et se mit alors à jouer avec malice avec le clitoris de la belle lascive, qui lâcha à plusieurs reprises de délicats gémissements.
” Laisse moi te faire du bien, ma jolie” lui susurrait-il en même temps à l’oreille. Bintou se sentit défaillir sous ce flot de sensations charnelles.
Elle se retourna vers lui et l’embrassa à pleine bouche et avec gourmandise. Le désir la submergeait. Elle glissa sa main sur le pantalon d’Antony, pour vérifier. Il était dur comme une brique. Elle se servit de ses 2 mains pour déboutonner le pantalon du mâle qui se laissa faire sans broncher. Elle sortit enfin l’engin du caleçon et fut surprise par la taille de la verge du bellâtre. Alors qu’elle allait commencer à prendre connaissance du morceau, elle aperçut  derrière Antony, une jeune femme blonde vêtue uniquement d’un string qui les regardait. Bintou sursauta.
” Vous avez l’air de bien vous amuser, est-ce que je peux me joindre à vous?” répliqua la jeune femme. Alors que Bintou, tentait de comprendre ce qui se passait, Antony répliqua d’une voix douce et sans même se retourner “Oui, viens ma belle, tu peux te joindre à nous.” Cette rencontre n’avait rien de commun avec tout ce qu’avait déjà vécu Bintou… Tout se mélangeait dans sa tête. Elle était à la fois furieuse qu’il ne l’ait pas prévenue et se sentait excitée à l’idée d’un plan à 3… Une chose était sûre, elle ne savait clairement pas quoi faire…

 Illustrations : https://www.instagram.com/alphachanneling