Un nouveau rapport détaillé sur la star R & B de 50 ans, R. Kelly, révèle des allégations selon laquelle le chanteur retient des femmes dans ses maisons où il leurs dicte tout ce qu’elles peuvent porter, manger et jusqu’à leur comportement sexuel. Il contrôle toute la communication qu’elles peuvent avoir avec le monde extérieur, selon un rapport Buzzfeed. Six jeunes femmes vivent recluse dans ses propriétés de Chicago et d’Atlanta, et seraient chargées d’assouvir ses désirs.

Ses allégations, détaillées dans une publication BuzzFeed de Jim DeRogatis  de lundi dernier, viennent de parents concernés qui disent qu’ils se battent activement pour ramener leurs filles à partir de ce qu’ils décrivent comme un environnement proche de celle d’une «secte». Trois familles auraient déjà déposé une plainte et saisi les autorités contre les agissements présumés de l’artiste. Le fait que les six femmes soient majeures freine l’avancée des démarches judiciaires.

«Je ne suis pas une otage ou quoique ce soit de ce genre ! Je n’ai pas subi un lavage de cerveau et je suis au bon endroit de ma vie» explique Joycelyn Savage, interviewée face caméra par TMZ. La jeune femme de 21 ans, dont la famille a déclaré lundi qu’elle est sous l’emprise de R. Kelly, a voulu délivrer un message pour défendre son idole : «Je suis vraiment heureuse et je vais bien», dit-elle. Dans cette vidéo, Joycelyn Savage garde secrètes sa localisation et l’exacte nature de sa relation avec la superstar de R&B.

Ce n’est pas la première fois que R. Kelly est inquiété pour ses relations avec des jeunes filles mineures. En 1996, un an après avoir tenté d’épouser la chanteuse Aaliyah âgée de seulement 15 ans et lui 28, il aurait étouffé les accusations d’agression sexuelle sur une mineure de 15 ans avec un chèque de 250 000 euros. Dix ans plus tard, une sex-tape le montrera en plein ébat avec une mineure de 14 ans. Il sera finalement acquitté en 2008 après plusieurs années de procès pour pédopornopgraphie.