Les plus anciens se souviendront du film original « She’s gotta have it » de Spike Lee sorti pour la première fois en 1986. Pour les plus jeunes et ceux qui auraient raté ce classique du cinéma afro-américain, Spike Lee et Netflix vous proposent une séance de rattrapage : « She’s gotta have it ».

Revu et présenté sous un emballage nouveau, une mini série de 10 épisodes dont la sortie officielle est prévue cette fin d’année pour Thanksgiving, le 23 novembre (dernier jeudi du mois de novembre ndr)

Comme son prédécesseur paru il y a aujourd’hui 31 ans, la série suivra les péripéties amoureuses et la vie de Nola Darling personnage central interprété par DeWanda Wise. Une artiste, une femme libérée navigant entre 3 amoureux :  Greer Childs (joué par Cleo Anthony), le chic, Jamie Overstreet (interprété  par Lyriq Bent), le chèque et  Mars Blackmon (joué par Anthony Ramos : le choc. Ce dernier était joué par le réalisateur Spike Lee lui-même dans la version originale)!

Si le personnage de Nola semblait volage et presque choquant il y’a deux décennies; il l’est beaucoup moins aujourd’hui. En effet les personnages féminins forts et assurés sont désormais légion a la télévision. Dans un sens, Nola Darling est l’ancêtre philosophique  de Mary Jane Paul et autres Carrie Bradshaw ; plus jeune et en proie aux doutes et aux vicissitudes d’une carrière artistique disons, compliquée.

Inutile de dire que la nouvelle a fait des émules auprès des fans du fondateur de « 40 Acres and a Mule« ; une belle occasion aussi pour le réalisateur fan des Knicks de New York de se rapprocher d’un public plus jeune.

En attendant Thanksgiving le trailer est disponible ici: