Bien qu’il y ait de plus  en plus d’ouvertures pour parler de sexe, de partager nos doutes et aussi défaire nos tabous,  il est également vrai qu’il continue d’y avoir des croyances qui nous empêchent de profiter pleinement de l’intimité dans toute la mesure du mot,  et même  de notre corps…

Aujourd’hui, parlons de façon véridique, nous allons briser les murs  et vous montrer combien certains sont des mythes qui vous ont trahi tout au long de  votre vie.  Ainsi,  si vous  êtes novice en la matière, vous commencerez du bon  pied, et si vous  avez déjà un bon bagage et de l’expérience, vous pratiquerez la  »chose » différemment. Voici une liste des mythes que j’ai dressée en fonction des discussions avec mon entourage.

Le mythe de l’amour

D’un point de vue purement scientifique, l’amour n’existe pas. Le fait de tomber amoureux ou amoureuse résulte d’une réaction chimique au cerveau. La dopamine nous donne une sensation de bien-être; la sérotonine quant à elle est responsable de la passion. La réaction va être différente en fonction de la personne. Il s’agit pour  vous de vous appliquer pour connaître et établir les liens avec la dite personne,  ce qui vous permettra d’aller au delà et de tomber amoureux.

Le mythe du désir sexuel

C est devenu quasi institutionnel de croire que les hommes veulent toujours du sexe, et que les femmes quant à elles, ne sont pas fans. Le désir dépend de plusieurs critères comme l’âge, vos relations antérieures,  votre état d’esprit ou physique du moment.

Les mythes sur le sexe

Le mythe de l’infidélité

La première chose que je tiens à préciser est que l’être humain n’est pas une espèce monogame. La monogamie rappelons le, a été établie comme une idéologie et une règle spirituelle et juridique dans certaines sociétés (développées hum hum…suivez mon regard). Cela a été mis en place pour promouvoir un modèle familial et faciliter l’éducation des enfants. Cependant,  il parait parfaitement normal d’avoir envie de plus  d’un partenaire à la fois. Toutefois, ce que  vous  faites avec ce désir ne dépend que de vous,  c’est votre décision,  et la fidélité en est une!

Le mythe de la masturbation

Nombreuses sont les  personnes qui pensent que  la masturbation est pratiquée par les célibataires, pour les frustrés sexuels ou les personnes ayant peu de rapports. Il n’y a rien de mal! Seule ou en couple,  la masturbation fait partie des jeux intimes. En couple,  elle se pratique afin de mieux  connaitre son partenaire, connaître son corps dans tous ses recoins, et savourer ces moments intimes différemment que les préliminaires.

Le mythe de l’orgasme féminin

A travers internet et dans les magazines, on peut lire que les femmes peuvent atteindre jusqu’à dix types d’orgasmes; Cela est complètement  faux.  Pour qu’un orgasme se produise, le clitoris doit etre stimulé directement ou indirectement; donc il y a des positions avec lesquelles il est plus facile d’atteindre le plaisir.

Pour résumer, le clitoris est semblable au pénis, il est érigé et se compose d’un gland, d’un corps et de racines; il a des millions de terminaisons nerveuses; ehhhh oui un petit cours d’anatomie ne fait pas de mal au passage pour nos connaissances personnelles! 🙂

Le mythe des sextoys

les sextoys se sont démocratisés et l’on en trouve de plus en plus en vente libre. Bien qu’il soit vrai que de plus en plus de filles sentent à l’aise avec des vibromasseurs, cela ne veut pas dire qu’elles doivent s’en servir toutes seules;

l’utilisation de jouets ( car il n’y a pas que les vibros) vous permettrons à vous et votre partenaire d’aller plus  loin et ainsi profiter de moments agréables qui pimenteront  votre intimité. Vivez ce moment comme un jeu, une façon bien à vous de vous divertir tout en étant complice.

Le mythe de la taille du pénis

Nombreuses sont les personnes qui pensent que la taille du pénis est primordiale pour donner du plaisir! Je vais en décevoir certaines, mais selon une étude américaine,  à peine 3% des hommes auraient les mensurations de Rocco Sifredi. Alors si votre Apollon n’est pas un  »étalon  » vous n’allez quand même pas déménager et repartir chez vos parents ?

Ce qui compte ce n’est pas la taille,  mais l’utilisation. Alors que chacun se mette au travail et le plaisir partagé sera doublé.

Je vous conseillerais de ne surtout pas généraliser. Vivez votre  vie sexuelle comme vous l’entendez sans avoir besoin de rentrer dans le schéma social. Il faut le prendre comme un épanouissement,  faire l’amour est surtout une question de ressenti et de partage entre partenaires. Alors, je vous laisse faire la part des choses, commenter et partager si cela vous a plu.

Crédit photos Internet.