Dans le monde globalisé d’aujourd’hui, il est devenu très simple de rencontrer des personnes de toutes sortes de milieux culturels; et, parfois d’en tomber amoureux.

Quand on se marie, c’est pour le meilleur et pour le pire. Il est toujours bon de bien connaître son partenaire avant de franchir la porte de la mairie, et également sa famille. Pourquoi sa famille me direz-vous? Eh bien selon moi, il y a une certaine logique dans les mariages mixtes, c’est que lorsque l’on épouse son partenaire on épouse également sa famille , et surtout sa culture. Ce sont ces structures qui feront partie de la base d’un couple aux valeurs modernes, mais aussi qui permettront de consolider les traditions familiales.

Le Mariage et la Religion

Dans les mariages mixtes, il faut savoir être ouvert aux croyances religieuses de son compagnon. Savoir être favorable aux croyances mais aussi accepter de surmonter les complexités que cela peut engendrer. Nul ne doit se plier aux doléances du conjoint il faut que ça vienne du cœur. Le quotidien peut se faciliter si ce que certains appelleront contraintes sont pour vous un petit détail.
Prenons l’exemple de la célébration du mariage. Pour certains c’est une fête familiale regroupant tous les individus autour d’un repas. Dans d’autres cultures les femmes et les hommes formeront des groupes séparés avec les mariés , le marié avec les hommes, la mariée rejoint le groupe des femmes. C’est dommage de ne pas se regrouper mais bon, ça c’est mon avis personnel.

Il a aussi la problématique pour certains de la restriction alimentaire. Cependant, d’autres problèmes peuvent survenir, problèmes qui peuvent avoir un impact beaucoup plus grand que les partenaires dans les mariages mixtes.

J’ai longtemps échangé avec le mari d’une amie. Celui-ci a toujours eu du mal à comprendre les gens avec de fortes convictions religieuses. Cependant, sa situation est devenue plus complexe m’a-t-il fait comprendre depuis qu’il a rencontré son épouse. Athée depuis don adolescence, sa femme est musulmane pratiquante. Lui, français, elle tunisienne.  » Nous nous prenons la tête pour des questions spécifiques comme la nourriture. Elle ne me laisse pas cuisiner dans les mêmes casseroles qu’elle. Je mange du porc, elle non. Je pense que les arguments ont empiré depuis la naissance de notre enfant. Quelle tradition devons-nous lui transmettre?  ».
Pourtant, ce n’est pas le genre de problématique auquel le on pourrait s’attendre. C’est pourtant un fait, les différentes habitudes culturelles peuvent interférer dans une relation.

La Mariage et la Parentalité

d2179i49209h174147Les mariages mixtes sont souvent confrontés à des luttes et des défis supplémentaires dans le domaine de la parentalité. Élever un enfant conduit toujours à des conflits si les parents ne sont pas sur la même longueur d’onde. Pour les parents de mariage mixte, comme mon amie et son époux, ces conflits peuvent se multiplier.
Là encore, il s’agit de synchroniser deux ensembles différents de contexte culturel et religieux. Parfois, la participation de certains membres de la famille élargie dans le processus de l’éducation des enfants tels que les grand-parents peut être bénéfique.
Les attentes comportementales et la question de ce qui est considéré comme approprié à l’éducation de l’enfant peuvent en effet créer de vives discussions au sein du couple. C’est pour cela que même si les grands-parents doivent participer, certains domaines tels que la religion doit tout de même rester hors contexte éducatif. Les faire participer à l’éducation culturelle, oui, mais la religion reste très sensible, surtout pour les couples mixtes.
L’éducation doit rester et est la responsabilité des parents- et seulement eux.

La personnalité de votre partenaire

Comme dans toutes relations ou un mariage, les deux partenaires doivent rester flexibles et ouverts d’esprit face à des arguments et des problèmes inattendus. En soi, dans les mariages mixtes, les arguments peuvent venir plus souvent parce que les milieux culturels sont différents.
Les attitudes sociales qui prévalent d’un partenaire et les préjugés communs peuvent commencer et se montrer plus ouvertement un jour . Quand cela arrive, tout ce que vous pouvez faire est de maintenir une attitude de bonne humeur et d’avoir beaucoup plus de patience.

Prenez l’exemple de la circoncision.
Quel que soit la raison de la circoncision, la religion reste un facteur présent. Pourtant, des études scientifiques ont démontré les bienfaits de cette intervention. Le cas des couples mixtes confrontés à la question de la faire appliquer s’est souvent posé. Mutilation pour certains, mesure culturelle, religieuse pour d’autres, aujourd’hui la circoncision reste au coeur du débat lorsque dans un couple l’un des partenaires y est favorable.

Certains obstacles se poseront toujours sur le chemin de chaque couple, mixte ou pas. Ce qu’il faut savoir faire c’est de savoir mettre toutes les chances de son côté.
On ne construit pas une relation sur la négation , mais plutôt sur la cohésion et la complicité. Cette différence doit être votre force. Il faut rester déterminé pour mener à bien son cheminement, et cela ne se fait pas seul mais à deux. Prendre du recul, être plus fort que le regard extérieur.

Ce fameux regard extérieur

Adopté ou pas par la famille votre moitié doit rester votre priorité. Qui n’a pas eu la peur de ne pas être à la hauteur face aux futurs beaux-parents ou aux amis de l’être aimé?
Pourtant, pour mieux vivre ce quotidien surtout ici en Occident on ne devrait pas se poser la question d’acceptation de la différence. Il faut affirmer son identité. Je parle en tant que femme d’origine africaine vivant en couple. Un couple mixte.
Les  » kongosseurs  » diront c’est pour les papiers, d’autres, c’est pour vivre en Occident. Que nenni. Il y aura toujours des réticents et des personnes douteuses autour de vous. Amis, collègues, un agent administratif… Vivre avec Amour, c’est ma devise. Même les statistiques le démontrent, les couples mixtes ont les mêmes chances que les autres.