Je constate qu’avec les années, une certaine ouverture commence à se faire dans le casting des séries télévisées à succès. On ne peut ignorer la diversité qui commence à s’immiscer dans les rôles majoritairement blanc, hétéro et chrétien.

Et je ne parle pas du rôle de la ou du noir introduit au forceps dans un trio de premiers rôles, non je parle ici  de ces acteurs mais surtout  de ces actrices noires qui ont su se démarquer dans des rôles de composition et dans la vie, où elles assument d’être lesbienne, comme Lena Waithe dans Master of None ou encore Samira Wiley  dans Orange is The New Black, des actrices en tête d’affiche qui ouvrent la porte à des projets ambitieux et porteurs de la diversité.

actrices-noires-lesbiennes web séries

Pourtant, si des réseaux de diffusion tels que Netflix sont ouvert aux scénarios créatifs et diversifiés, les rôles des acteurs et actrices noires restent tout de même sous-développés et sous-utilisés, encore plus lorsqu’il faut parler de femmes, qui sont noires et queer, celles qui sont sûrement les plus discriminées et les plus invisibles.

Mais malgré tout, ces femmes ont décidé de montrer au monde qu’elles existent, et si des séries à succès tel que The L World, avec dans le casting principal la célèbre actrice Pam Grier, ont attiré l’attention du monde, il n’en reste pas moins que la visibilité des femmes noires restait toujours aussi pauvre.

C’est là qu’interviennent les Web séries. Que ce soit sur Youtube, Viméo ou Dailymotion, depuis quelques années elles fleurissent sur le Net et l’on peux découvrir des séries qui se démarquent car crées par des femmes LGBT*qui mettent en vedette la femme noire et lesbienne. Quelle différence cela fait-il ? Je pense que là est toute la différence face à des auteurs qui n’entendent rien à ce que c’est d’être LGBT*, et cela apporte un point de vue inédit qu’une ou un scénariste hétéro ne pourrait retranscrire.

Il faut quand même noter que les premières Web séries qui mettent en vedette des Afro-Américaines sont nées à la suite des mêmes problèmes que pour les Web séries hétéro : le casting était essentiellement blanc.

De ce fait, le choix est assez grand, mais on constate qu’il y a un manque de diversité très important, même chez les lesbiennes. Une discrimination infligée par des personnes discriminées existe et s’applique donc aussi, ce qui ne rend pas les choses faciles. En France, il existe des Web séries lesbiennes mais pas faites par et pour les noires. À quelques personnages près, elles sont composées uniquement de femmes blanches. Il y a également les problèmes de discrimination et d’homophobie qui freinent les projets initiés par les lesbiennes afro-antillaises, qui préfèrent rester discrètes et se protéger. Des projets ont pourtant tenté de voir le jour, donc l’espoir est permis de voir une Web série afro-antillaise à l’image de ce qui est fait outre-Atlantique.

Je vous présente ici 5 séries qui ont retenu mon attention et que j’ai regardé jusqu’au bout de toutes les saisons. Malgré des tournages un peu maladroits et amateurs, avec des ratés au niveau du son, on plonge dans ses situations extrêmement réalistes et on parvient à sortir des stéréotypes et des idées reçues pour s’éduquer sur la véritable identité des communautés queer*. Malheureusement, elles sont toutes en anglais, un anglais très slang* en plus dans certaines séries, mais vous pouvez activer le sous-titrage car elles sont toutes sur Youtube. Vous trouverez également la liste de presque toutes les séries qui existent et je peux vous dire qu’il y en a pas mal !

Refracted Reflections

Créé par Tamicka « Teejay » Johnson

Cette Web série est sûrement la plus originale et la plus complète. Elle explore des sujets qui étaient assez tabous, même au sein des communautés LGBT*. On y parle des femmes gays dans l’armée, des studs* qui aiment les studs* et des fems* qui aiment les fems*, des transgenres, du suicide, du harcèlement, de l’homophobie. Des questions et des situations assez inédites et difficiles à comprendre quand on n’est pas LGBT*.

Studville TV

Créé par Tery Wilson & Sheri Johnson

C’est l’histoire de 4 femmes noires « studies* » qui forment un groupe d’amies soudé qu’elles appellent le « Crew ». Ce qui fait la particularité de cette série, ce sont les drames amoureux, tragiques ou amusants, qu’elles vivent au quotidien, quotidien que l’on découvre et qui accroche notre attention, au fur et à mesure que s’améliore la qualité très amateur (comme toutes les autres Web séries) avec les saisons. À noter qu’une des actrices principales, Toni Fields aka Channing, qui est devenue très populaire aux Etats Unis grâce à la série, est venue en France en 2015 en guest d’une soirée afro lesbienne organisée par le magazine Dolly Stud, comme quoi ce phénomène n’est pas anodin.

 

Lipstick, the series

Créé par moviestartalent & Davehouseproduction

Dee, Naeemah, Evelyn et Leigh sont quatre meilleures amies bi et lesbiennes vivant à Los Angeles. Dee souhaite lancer sa propre ligne cosmétique, Kaptured Cosmetics, et ensemble, elles décident de créer une ligne de rouge à lèvres et doivent faire face aux problèmes de confiance, subir des trahisons, voir des relations amoureuses incertaines ou vaines naître… Tout ce qui en fait une série dramatique intéressante.

 

District Heat

Tournée dans la banlieue de Washington DC, cette série est très riche grâce aux 11 personnages principaux qui alimentent très vite et en quantité les événements que l’on découvre. Elle se démarque de par les thèmes qui y sont abordés et qui sont très gangsta : amour, sexe, amitié, trahison, jalousie, violence, drogue… Je mettrais quand même un avertissement parental pour les moins de 12 ans !

New York Girl TV (NYGTV)

Créé par Amira Shaunice

C’est une série très new-yorkaise ; je dirais que les protagonistes sont attachantes, sexy et charismatiques et que le casting est bien fait, car elles jouent très bien (sauf quelques scènes vraiment ridicules !).

 

Liste des Web séries existantes

Love and Lesbian New York

Bois

Dyke Central

Between Women

Ladies Lust Love

Lez B Honest

Entangled with You

Come Take a Walk With Me

*Lexique :

Stud, butches : terme qui désigne des femmes lesbiennes avec une apparence et un style vestimentaire identifiés comme urbains et masculins. Elles sont généralement plus dominantes et tendent à ne pas suivre des codes féminins. Ce terme n’existe pas en français, mais est utilisé de la même manière.

Fem, lipstick : Une lesbienne exclusivement féminine. Porte des robes et des talons. Se maquille (ce qui explique qu’on les appelle « lipstick »), difficile sinon impossible à identifier physiquement comme gay si elle n’en parle pas.

LGBT : Sigle utilisé pour désigner l’ensemble des personnes non strictement hétérosexuelles, en regroupant les lesbiennes (d’où le L), les gays (G), les bisexuel-le-s (B) et les trans (T). (source)

Queer: terme utilisé pour décrire l’ensemble de la communauté LGBT sans désigner un genre.