Mais qu’est ce qu’est l’Afro trap? Le terme ne cache pas grand chose. L’afro trap est un rap très actuel sur de la musique afro. Entre Afro-house et trap, et même davantage afro-house que trap. Pour Arte, c’est « le son qui secoue le cocotier du rap « made in France ». « L’afro trap c’est la musique d’une génération qui a grandi les oreilles entre l’Afrique et les Etats-Unis », poursuit Arte dans son émission Tracks du 24 mars, dédiée au phénomène.

 

Pour rappel la « Trap music » définie le style de Hip-Hop que l’on retrouve depuis plus d’une décennie dans le Sud des Etats-Unis. Plus précisément dans la ville d’Atlanta. Musique rendue célèbre dans le monde entier à travers des artistes à la renommée internationale tels que T.I, 2 Chainz, Gucci Mane ou encore Young Jeezy. Mais la « Trap music » tient son nom des lieux de trafics de stupéfiants nommés « Trap House » où les trappes d’aération servaient de cachette.

Arrivée en France en 2012 avec des rappeurs comme Kaaris, Booba ou encore Gradur.

Comment expliquer le succès de l’Afro trap?

Il est rythmiquement beaucoup plus facile de poser sa voix sur un instru Afro. Son essor coïncide d’ailleurs avec l’énorme retour identitaire de la communauté afro descendant. Le nouvel icône de cette nouvelle vague, le rappeur MHD connait un réel succès sur youtube avec plus de 30 millions de vues pour ses clips. Mais beaucoup de rappeur se mettent dans l’Afro Trap tels que « Y du V » ou encore « RC x ING » (Ritals Collectif et les Ingrats). Tous sont Afro descendants et mettent en avant leur origine.

MHD, aka Mohamed, est un jeune rappeur du 19e arrondissement de Paris. Auteur et interprète, MHD a un style bien particulier, sans vocodeur (et ça fait du bien), original, qui sort du lot.

Le premier album de MHD, Mohamed Sylla, est sorti le 15 avril dernier. Avec deux collaborations remarquées : l’une avec Fally Ipupa, l’étoile montante de la rumba congolaise, et l’autre avec la Béninoise Angélique Kidjo récompensée aux Grammys Awards 2016.

MHD