La saison de la Fashion week s’est achevée en Europe et elle a eu de belles surprises cette année.

En Italie, l’Afrique a été représentée dignement et quelle fierté lorsque j’ai revu les photos sur le net. C’est l’occasion pour moi de partager avec vous cette belle découverte.

4 Stylistes ont été conviés à la très célèbre fashion week à Milan en Italie. Soutenus par un organisme, la Ethical Fashion initiative, ils ont été conviés à la célèbre soirée  appelée la nuit  »Beat of Africa  », soirée qui a pour but de promouvoir des stylistes et designers impliqués dans la mode éthique (Soirée organisée pour la 3ème année consécutive par la célèbre boutique Biffi).

Sindoso Khumalo a pu en faire l’expérience. Cette créatrice venue d’Afrique du Sud et aujourd’hui installée à Londres a pu réaliser un de ses rêves de jeune designer. Elle a pu présenter lors cette soirée sa collection. A ses côtés, la ghanéenne Mimi Plange (américano-ghanéenne pardon), Sophie Zinga du Sénégal et enfin Laduma Ngxokolo également sud africain ont une cette énorme chance. De la chance, oui car vous me direz que des créateurs et designers africains il y en a de très bons pas très connus du grand publique. Mais, il faut surtout savoir se démarquer et c’est principalement comme cela que nos stylistes ce sont fait remarquer.

 

image

Sindoso Khumalo,Mimi Plange, Sophie Zinga et Laduma Ngxokolo

Tout cela a surtout pu se réaliser grâce au soutien de la Ethical Fashion Initiative. Cet organisme a pour but d’aider  en mettant en relation des communautés défavorisées d’artisans d’Afrique (Ghana, Mali, Kenya, Burkina Faso et Éthiopie)  Haïti ou encore le Cambodge avec des grands noms de la mode. «Pas de la charité, juste un travail», tel est le slogan de EFI. Elle aide , en  fournissant principalement du travail aux  personnes marginalisées qui ont un fort désir de changer leur vie . Pour tout  résumer elle encourage, soutient et permet de rendre autonome toute personne désireuse de s’investir dans son travail en leur assurant des revenus réguliers et équitables. Un salaire juste permet aux femmes d’améliorer les conditions de vie de toute la famille.

Le point d’honneur : l’Éthique, le travail fait main, le travail artisanal. L’EFI soutient également les artisans en leur proposant des formations afin de leur donner les clefs de compréhension du marché global pour qu’ils puissent s’adapter au mieux aux impératifs des géants de la mode et du luxe. Travailler avec cet organisme a été un beau passeport pour nos jeunes créateurs et pour cela je dis bravo, bravo car cela permet à des familles d’avoir un travail honorable et aussi un salaire décent.

ETI-IAU

EFI_IAU

Des grands noms de la mode tels que Stella Mc Cartney, Karen Walker, Vivienne Westwood avaient déjà emboîté le pas et travaillent avec ce même organisme.  « Je veux changer les mentalités, et le projet de l’EFI est de déconstruire les stéréotypes que l’on a sur l’Afrique et la culture noire, montrer qu’il y a une histoire au-delà du tissu. Des beaux vêtements, on en voit partout, il faut transcender la pure esthétique. L’étiquette éthique ne doit pas être un argument marketing, elle ne doit pas servir à faire vendre plus, mais mieux. » voilà le projet créatif de Simone Cipriani.

Vivienne-Westwood-x-Ethical-Fashion-Initiative-10th-Anniversary-bag-made-in-Kenya-c-ITC-Ethical-Fashion-Initiative-33

Vivienne-Westwood-X-Ethical-Fashion-Initiative-Celebrate-10th-Anniversary-of-Africa-Bags-BellaNaija-June2015008

Sindiso Khumalo a de quoi en être fière. Etre une bonne ambassadrice pour l’Afrique et surtout pour tous ses confrères.

axfee3ppugpmtnjpoj39