Certains ont pu rater la polémique autour de l’acteur afro-américain Nate Parker. En effet, ce jeune acteur prometteur qu’on a pu voir donner la réplique à Denzel Washington dans the Great Debaters ; a récemment fait les choux gras d’une certaine presse outre-atlantique.

Le jeune comédien est l’objet d’une mini campagne de délation par médias interposés. Un petit rappel des faits s’impose: En octobre 1999 soit quasiment 17 ans jours pour jours. Le jeune Nate Parker et son ami Jean Celestin, tous deux étudiants à l’université de Penn State sont accusés de viol sur une jeune étudiante blanche. Les deux hommes s’en défendent. Pour eux, il s’agit d’un rapport consensuel; l’affaire fait grand bruit et à l’issue d’un procès Nate Parker sera acquitté immédiatement. Son ami devra, pour sa part, faire appel d’une décision qui le condamnait avant d’être acquitté à son tour.

Sans rentrer dans la polémique du vrai  ou du faux dans une affaire aussi sensible; l’on ne peut s’empêcher de  questionner le timing  de cette polémique.

En effet, l’acteur afro-américain a depuis été dans le casting de plusieurs films ayant connu un certain succès commercial:  The Great Debaters en 2007, Secret Life of Bees l’année d’après et plus récemment en 2014 Beyond The Lights aux côtés de la ravissante et talentueuse Gugu Mbatha-Raw.

 Le film, réalisé par Gina Prince-Bythewood à qui l’on doit le désormais classique “Love & Basketball” connut un bon succès commercial avec environ 15 Millions de Dollars US de revenu. L’acteur prit une part active à la campagne de promotion du film qui fut encensés par Vulture, Rolling Stone et Roger Ebert; autant dire un accueil plus que positif. Pendant les nombreuses semaines de promotion pas une seule fois le malheureux évènement ne fut mentionné par aucun média.

Curieusement, l’affaire refait surface au moment où l’acteur réalise, finance, et joue le rôle d’un personnage clé de l’histoire des africains américains dans Birth of Nation : Nat Turner. Ce personnage mal connu est un esclave né en Virginie en 1800. Découvrant la foi chrétienne il devient pasteur et décide de faire de la Justice divine un sacerdoce. Il se raconte que l’homme prophétise et prenant conscience des injustices qui l’entourent, il sera à la tête d’une rébellion d’esclaves le 21 Août 1831. C’est un des épisodes les plus sanglants pour l’establishment en cela que plusieurs “maitres” mais aussi leurs familles et même leurs enfants trouvent la mort. Turner est arrêté le 30 Octobre de cette même année et après un procès expéditif il est exécuté.

Birth of Nation Nate Parker

Pour certains activistes afro-américains il est simplement question d’une cabale organisée contre Nate Parker à qui l’on reprocherait d’avoir osé ré-ouvrir une plaie enfouie dans le cœur de l’Amérique blanche. Pour d’autres la grande Amérique ne valorise que les personnages du type Uncle Tom chantant à tue-tête du Negro Spirituals mais sans conscience sociale ni politique.

Quoi qu’il en soit, le film qui avait reçu le Grand Prix du Jury et le prix spécial du public au Festival Sundance en 2016 mérite d’être vu. Au-delà de toute polémique; c’est un film admirable qui dit une histoire qui doit être entendue pour le bien de tous