382493_1476480309_le-gang-des-antillais-3

Le 30 novembre, Aleeka, annonçait la sortie en salle de cinéma le film Le Gang des Antillais, un film réalisé et produit par Jean-Claude Barny et Sébastien Onomo et adapté d’après le roman de Loïc Léry Le Gang des Antillais (Caraïbéditions, 2016). Dans les années 70, un gang composé d’Afro-Antillais qui sema le chaos en braquant des bureaux de poste et une banque, tout ça dans le contexte d’une France en pleine mutation, coïncidant avec l’arrivée d’une dizaine de milliers de migrants, organisée par le Bureau pour le développement des migrations dans les départements d’outre-mer (Bumidom), dans le but de leur offrir un travail et un avenir meilleur. (un extrait ici)

Le gang des antillais Triller

Livre “Le gang des Antillais” de Loïc Léry

Ce livre n’est pas le seul dans cette même catégorie des malfrats et des gangsters d’une époque agitée. Raphaël Confiant, auteur martiniquais de plus d’une cinquantaine d’ouvrages, nous livre Madame Saint-Clair Reine de Harlem.  Impossible de passer à côté de l’histoire de Stéphanie Saint-Clair, une jeune femme noire martiniquaise pauvre arrivée aux Etats-Unis dans le quartier de Harlem en 1912 à l’âge de 26 ans. Formée par un gang irlandais qui tenait une place importante dans l’industrie du crime de Harlem, elle monta sa propre loterie clandestine. Surnommée « Madame Queen », « Queenie » ou encore la « Négresse française », elle survécut dans un monde brutal, violent, misogyne et raciste, et malgré tout, malgré la Première Guerre mondiale, la prohibition, la grande dépression de 1929, la Seconde Guerre mondiale, elle resta debout et se lia avec des intellectuels noirs précurseurs du Mouvement pour les droits civiques, comme Marcus Garvey, dont elle partageait les idées. (un extrait ici)

Raphaël Confiant Gang Antillaise Madame Saint Clair

Madame St-Clair. Reine de Harlem, par Raphaël Confiant. Ed. Mercure de France

Actuellement dans les salles.Gang antillais Triller Nègre

Le Gang des Antillais, un film de Jean-Claude Barny, d’après le roman de Loïc Léry (Caraïbéditions, 2016). Avec Djedje Apali, Eriq Ebouaney, Adama Niane, Vincent Vermignon, Djibril Pavade, Zita Hanrot, Romane Bohringer, Jocelyne Béroard et Mathieu Kassovitz (1 h 30).