Le Juju hat est un élément de décoration que vous pouvez voir sur les tableaux de Pinterest. Cette coiffe traditionnelle à plumes connait une nouvelle vie étonnante sur les murs des décoristas. Il est partout, de toutes les tailles, de toutes les couleurs, il habille dorénavant les murs de votre intérieur.

À la question qu’est ce qu’un Juju Hat ?, nous aimerions vous répondre que le juju est une coiffe camerounaise, porté par l’ethnie Bamiléké, Fon et Bamoun, que l’on appelle également la “coiffe AKA du Cameroun”. Un chapeau fait de plumes naturelles colorées cousues sur une base en raphia, recouverte de tissu porté par les chefs, les officiers de haut rang et les danseurs avec des masques d’éléphant lors de cérémonies traditionnelles (installations de chefs, intronisation de successeurs, rites traditionnels, funérailles). Les bamiléké pratiquent aujourd’hui encore des cérémonies rituelles organisées en l’honneur du chef, le Fon, et des dignitaires locaux, lors de funérailles ou à d’autres occasions. Les coiffes Aka (juju hats) symbolisent la prospérité.

Cette coiffe est portée lors de la danse traditionnelle : le Kounga. Les traditionalistes considèrent le Kounga comme la danse des sociétés secrètes, parce qu’elle ne se manifeste généralement que lors des cérémonies d’installations des grands chefs de l’Ouest, en plus, elle ne se fait pas en public mais dans la forêt qu’on appelle généralement le La’kam, à l’abri des regards.

Ces coiffes traditionnelles à plumes n’auront sûrement pas échappées à l’oeil averti des initiés de décoration. Très prisées en Angleterre, aux Etats-Unis et en Australie, elles arrivent en France. Le Juju Hat est volumineux mais toujours aérien et donnera une touche bohème aux intérieurs les plus tendances du moment.

Leur utilisation comme objet de décoration a donné lieu à la création de nouveaux modèles avec des couleurs variées. Les juju hats n’en demeurent pas moins un produit d’artisanat local, exclusivement réalisé dans la région de l’Ouest Cameroun. Leur confection, manuelle, est longue et fastidieuse. Donc, il est important de s’assurer que la production ne fasse pas partie d’un circuit de maltraitance animal et de privilégier les producteurs camerounais qui ont un véritable savoir-faire.

En respectant ces critères, on évite aussi de faire rimer décoration avec appropriation culturelle.

Définition d’appropriation culturelle : « L’appropriation culturelle intègre dans sa définition l’appropriation d’éléments matérielles et immatérielles telles que les symboles, les items, les idées et/ou différents aspects d’une ou plusieurs cultures par un tiers. L’anthropologie étudie les différents procédés d’emprunt culturel soit « l’appropriation » et l’échange culturel comme étant une étape à part entière de l’évolution culturelle et du contact entre les différentes cultures.