Nous sommes en guerre! Tel est le message délivré et répété par le président de la République française. Face à un ennemi invisible, insolent et surtout dangereux, nous devons rester confinés. Cet ennemi qui ne respecte ni les frontières géographiques, la religion encore moins le statut social s’appelle Covid 19 aka “Corona Virus”. Quand sera-t-il de nos vies, de nos avenirs respectifs ?

Le temps s’est arrêté, d’autres diraient qu’il a calé. Il ne s’est pas juste arrêté, mais nous avons dû tout ralentir, freiner, puis stopper. Indépendamment de notre volonté, mais pour le bien de tous, rester chez soi est la meilleure solution afin de stopper la chaîne de propagation du virus.

Le monde contemporain a toujours été décrit comme une locomotive qui tourne à toute vitesse, les changements technologiques, la mode, les espaces physiques, la musique, etc. Tout est caractérisé par la vitesse et ne s’arrête à rien, mais ce moment de l’histoire est exceptionnel ! Quelque chose d’impensable qu’un ennemi invisible à l’œil humain ait pu provoquer le freinage de cette locomotive. Dans de nombreux pays, les écoles restent fermées, sinon toutes. La même chose se produit avec les théâtres, cinémas, bars et restaurants, les stades pour tous les sports, les concerts, plus de 85% des vols commerciaux dans le monde sont annulés, les centres commerciaux à l’exception des supermarchés et des pharmacies fournissent les services vitaux . La recommandation de ce qui a toujours été une préoccupation lorsqu’un individu ou des groupes d’individus le pratiquent (distanciation sociale) si c’est le moyen de rester en sécurité en étant éloigné à ce moment où le contact affectif, les câlins, les baisers, etc. sont interdits. nous ne pouvons pas voyager, que ce soit pour les loisirs ou le travail, les frontières sont fermées, la plupart des gens supposent que toutes ces mesures de lutte contre le virus sont temporaires et qu’à un moment donné – dans deux, six ou peut-être douze mois – la vie redeviendra à la normale. Mais ce ne sera pas si rapide, il nous sera difficile d’être le(la) même lorsque quelqu’un toussera et éternuera à côté de nous.

Le lavage des mains, un des principaux gestes barrière contre le Covid 19

Personne n’en sortira indemne, le monde passera sans doute d’une crise sanitaire à des séquelles psychologiques (angoisse, dépression, claustrophobie, agoraphobie, ochlophobie…). Une sonnette d’alarme a été donnée pour les violences conjugales; l’Afrique (et le reste du monde) s’est insurjé car il n’est pas tolérable qu’elle soit considérée comme un laboratoire. Dans tous les cas, des comptes devront être rendus!

Modus Vivendi

En attendant, nous allons devoir conjuguer et faire avec. En résumé le Modus Vivendi est la manière dont les individus organisent et gèrent leur vie. Alors pas de panique. Soyons résilient(e)s, restons positifs(ives) et avant tout patient(e)s.

Aleeka Magazine reste à vos côtés pendant cette période. Des articles, des rencontres live avec Félicité Kindoki vous permettront via notre page Instagram de garder le contact et de découvrir les nouveautés 2020 mises en place et créées par des femmes, afin d’égayer votre quotidien et profiter de cette opportunité pour renforcer les liens entre les personnes.