Jusqu’au 28 mai, se tient le célèbre Festival de Cannes. « Monstres sacrés » du cinéma, acteurs et actrices célèbres se retrouvent pour ce rendez-vous annuel très attendu. Mais derrière les strass et les paillettes, l’on peut noter l’absence de réalisateurs noirs lors de l’événement. Les acteurs noirs sont également peu présents.

Pourquoi le festival du film de Cannes exclut-il les réalisateurs noirs ?

Cette année, si certains réalisateurs non-blancs sont présents à l’affiche, pas un d’entre eux n’est noir. Et cela est souvent le cas chaque année lors du festival. Spike Lee, le talentueux réalisateur noir, l’un des plus connus au monde était présent pour un gala de charité à Cannes.

Barry Jenkins, réalisateur du film Moonlight

2017 est pourtant une belle année pour le « cinéma noir », entre la consécration de Moonlight, sacré meilleur film aux Oscars, le film Fences de Denzel Washington, le thriller acclamé Get Out de Jordan Peele et le documentaire I am Not Your Negro de Raoul Peck.

Il est vrai qu’au départ, le festival de Cannes était un événement mondain, dont le but était principalement touristique, en récompensant le meilleur film, le meilleur réalisateur, le meilleur acteur et la meilleure actrice d’une compétition internationale de films. Pourtant, en se démocratisant, le festival se veut désormais représenter la production cinématographique mondiale. 

Evénement très couvert par les médias,  le festival de Cannes est l’occasion de rassembler tous les cinéastes, vedettes, et professionnels de l’industrie cinématographique.

Il y a 26 ans, en 1991, Spike Lee étourdissait le public du Festival de Cannes avec son film Do the Right Thing, un chef-d’œuvre dynamique concernant les tensions raciales existantes à Brooklyn. Au cours des dernières années, très rares sont les réalisateurs noirs notoires, présents au Festival.

Spike Lee et Anthony Quinn au Festival de Cannes, 1991

Par mondiale, nous entendons ainsi le reflet de tous les types de cinémas confondus avec une diversité présente tant dans la sélection des films que des acteurs et réalisateurs présents.

A titre d’exemple, accusé de discrimination ces dernières années, l’événement les Oscars s’est illustré dernièrement par la nomination de plusieurs personnalités noires dans de prestigieuses catégories.

Raoul Peck, réalisateur de I am not your Negro et président de la Fémis – © Cinémas du Monde

La diversité ne semble pas encore être au goût du jour au Festival de Cannes.

Sans taxer le Festival de raciste, d’où vient le problème ? Comment expliquer l’absence de ces réalisateurs noirs au Festival le plus médiatisé au monde ?

Comme pour le débat de la semaine dernière, nous attendons vos réactions !