Netflix vient de publier les dix premiers épisodes de la série « Dear White People », disponibles pour ses abonnés et on l’espère qui sait sur une des chaines TV afin qu’elle soit accessible à tous.

Très controversée, l’arrivée fracassante de cette série montre que la télévision a atteint un niveau inimaginable en aspirant au débat social. La critique sociale que dégage cette adaptation est plus que nécessaire vu le contexte politique et social que traversent actuellement les États-Unis.

Tout d’abord, rappelons que cette série est l’adaptation du film du même nom sorti en 2014 et révélé au festival cinématographique Sundance. Son créateur, Justin Siemen est un jeune cinéaste qui a surpris la critique avec son film satirique et présente à présent cette adaptation via le label Netflix Original.

Ce qui découle de la série est bien plus mordant que le film (que je vous recommande vivement).

L’histoire se concentre sur une jeune femme appelée Sam White, (quelle ironie de s’appeler ainsi quand on sait qu’elle est noire ou plutôt métisse!) interprété par Browning Logan. Elle tient une émission de radio à l’université de Winchester dans laquelle elle étudie. Une université dans laquelle baigne sournoisement le racisme,  et les actes subis par les étudiants noirs restent impunis. Sam débute chacune de ces animations avec cette phrase : « Dear White People… ».  Les tensions raciales sur le campus ont atteint un tournant quand une fraternité a décidé d’organiser une  » Black Face Party ».

« Dear White People » se décrit tout simplement comme une satire de la post-Amérique raciale. En fin de compte, c’est l’histoire de jeunes qui tentent de se trouver une identité et surtout se forgent un chemin dans un monde qu’on leur décrit comme étant inaccessible.

Je vous recommande vivement cette série. Elle traite de sujets pertinents et dès le premier épisode, on est plongés au coeur de questions essentielles: la classe sociale, la religion, le sexe, préjugés culturels, l’activisme, l’ injustice sociale….

Les dix premiers épisodes sont disponibles sur Netflix depuis le 28 Avril.

Bande d’annonce

Netflix: http://nflx.it/29BcWb5
Crédit Photos Netflix