La superstar congolaise Koffi Olomide a présenté des excuses aux Kenyans, trois mois après avoir été expulsé pour avoir frappé une de ses danseuses à l’aéroport international Jomo Kenyatta de Nairobi.

Koffi avait été déporté par les autorités kenyanes 24 heures après son arrivée et ceci après avoir été filmé agressant une de ses danseuses à l’aéroport, et vu son concert à Lusaka annulé.
L’incident du 24 Juillet avait suscité un tollé public auprès des Kenyans sur les médias sociaux appelant à l’arrestation du musicien congolais.

Le chanteur n’en est pas à ses premières excuses « quelques secondes d’égarement » avait-il justifié lors d’un précédent communiqué à sa sortie de prison après paiement d’une caution. Dans ses excuses, le musicien a demandé à ses fans kenyans de lui pardonner car il n’est qu’un être humain.

« La chose la plus audacieuse que j’ai jamais faite est de m’excuser. La plupart des gens pensaient que je ne pourrais pas le faire, mais je le fais et je le ferais de nouveau du fond du cœur. Mes frères et sœurs au Kenya, je veux vous envoyer un message d’amour et de respect. Je suis désolé pour ce qui s’est passé la dernière fois, et je vous demande de me pardonner pour ce qui s’est passé. Je ne suis qu’un être humain même si je suis une superstar » a déclaré le chanteur de 60 ans.

Et la danseuse dans tout ça ? Aura -t-elle droit également à des excuses publiques? Des vidéos montraient la jeune femme en pleurs et s’agenouillant implorant le pardon de son patron qui avait été incarcéré.

Koffi qui fait parler de lui ses derniers temps n’en est pas moins arrogant, espérons que ces excuses sont vraiment sincères? Attendons de voir ce qui va se passer, Koffi a déçu une bonne partie de son fan club, qui apparemment ne compte pas lui tenir rigueur.

Interdit de séjour en France, pour agression sur mineur, et usage de faux papiers pour ses danseurs, le roi de la Rumba reste très populaire en Afrique.

Affaire à suivre…

Crédit Photo Internet