En décembre dernier, Anna Wans Couture Paris a présenté pour la première fois sa collection automne-hiver 2016. Anna Wans est l’union de deux cultures : Le wax issue du savoir-faire africain et les créations contemporaines issues de techniques novatrices. Les matières sont souples, légères et brutes. La matière première est le WAX. Les coupes sont étudiées pour mettre en valeur l’idéal féminin d’Anna Wans, une femme ultra-féminine, naturellement séduisante. Audrey, l’une des fondatrices de la marque, a bien voulu répondre à quelques questions.

Pourriez-vous présenter en quelques phrases qui se cache derrière Anna Wans?

Derrière Anna Wans, nous sommes 4 sœurs passionnées de mode mais avec un style totalement différent et venant d’horizon différent : Tracy, Leslie, Célia et moi même Audrey. Tout a commencé par une simple envie, de mutualiser l’ensemble de nos domaines de connaissance, pour créer quelque chose qui nous ressemble et qui transmet nos valeurs.

Tracy, est responsable du pôle finance et membre du pôle communication.

Leslie travaille en synergie avec Tracy dans la communication.

Célia, est notre  créatrice de génie, en charge de décloisonner notre vision de la mode et de la femme. Elle représente «  la plume » d’Anna Wans.

Je suis la tête pensante d’Anna Wans, une autodidacte dans l’âme. J’aime apprendre de nouvelles choses et je n’arrive pas à rester sans rien faire, en parallèle de la création de la marque, je pratique le volleyball depuis 10 ans, j’apprends à jouer de la guitare cela va faire 2 ans et je me suis mise récemment à la couture.  Je considère que « Rien est impossible tant qu’on essaye pas», j’ai cette envie de révolutionner le monde, en commençant par la mode.

Puis l’équipe s’est étoffée et d’autres personnes sont venues nous enrichir de leur passion et de leurs compétences :

Thanya, qui est notre juriste, Linnsy qui apporte son aide sur les différents pôles. Samirha, qui est passionné par les langues et les voyages, est notre petite « addict » aux réseaux sociaux. Elle trouve toutes les petites tips/ tendance qui pourraient nous faire progresser.

Floriane, « Notre génie créatif à venir », elle suit actuellement une formation de styliste et dessine des pièces de la collection boutique. Sa vision de la mode est en pleine éclosion.

Cornelia, « Notre social communication », est la personne qui est à la manoeuvre de notre communication.

Anna Wans modèles

Votre parcours pourrait éveiller la curiosité et la passion des lecteurs, pouvez-vous nous en faire une ébauche?

J’ai un parcours très scientifique, bac scientifique en poche, je m’inscris en Fac de Médecine, je refais 2 fois la première année mais cela ne fonctionne pas. Puis je m’oriente vers une licence de Physique, durant cette période je travaille par ci par là et je regarde le monde de l’entreprise au plus bas niveau. Ma licence en poche, j’opte pour un master en Ingénierie Médicale, que j’ai obtenu avec Succès. Pendant un voyage Dublin, j’ai vraiment pu apprécier la mode d’une manière plus créatif.

Tracy est étudiante en dernière année d’école de commerce, elle est spécialisée en finance d’entreprise. Actuellement elle est en stage au sein d’une banque de gestions de patrimoine.

Leslie a fait  un BTS Management des unités commercial et travaille aujourd’hui chez  Zara en tant que vendeuse.

Célia après avoir passé un bac pro stylisme/modélisme, s’est lancée directement dans la vie active. Elle décide de peaufiner ses compétences sur le terrain, durant 2 ans, en tant  qu’assistante styliste chez Zara.

Qu’est-ce qui vous a donné cette envie de vous lancer dans cette aventure?

L’idée de créer une entreprise avec ma famille, me trottait dans la tête depuis quelques années, je me demandais comment conjuguer l’ensemble des compétences qui gravitent dans ma sphère familiale et amicale autour d’un même projet.

Et  j’ai décidé de me lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat. J’en ai d’abord parlé à mes sœurs, qui avaient aussi cette envie de monter un projet et nous avons cherché à savoir ce qui nous réunissait. Les Congolais sont connus pour leur style parfois décalé et leur audace, créer une marque de prêt-à-porter a été une évidence, nous avons grandi dans cet univers coloré où le style est très important. On a donc réuni nos compétences et nos connaissances et on s’est lancé.

Pouvez nous expliquer votre concept et vos différentes casquettes dans ce milieu professionnel?

Notre concept est de créer des robes sur-mesure, de haute qualité unissant nos deux cultures, qui sublime n’importe quelle morphologie. L’alliance du tissu africain, plein en couleur et en motif avec un tissu occidentale, est ce qui caractérise le plus Anna Wans.

Tracy s’occupe de la partie financière d’Anna Wans (Partenaire, investisseurs, création du business plan etc.) et parallèlement elle travaille avec Cornelia et Leslie, sur la communication autour d’Anna Wans. Célia est notre designer, elle dessine l’ensemble des collections. C’est à elle que nous devons notre 1ere collection.

Je suis la chef de projet, je gère Anna Wans du début de la création à la préparation du défilé et je m’occupe aussi de gérer l’équipe.

Vos sources d’inspirations sont lesquelles?

Nos sources d’inspirations sont notre famille, Anna Wans est le nom de notre grand-mère. Elle nous inspire dans chacun de nos choix, pour la gestion, je regarde son éthique de vie et je me dis que j’aimerai que notre entreprise y ressemble et porte ses valeurs.

Puis il y a aussi Einstein, cela peut paraître bizarre, mais quand on regarde son parcours, l’ensemble des ses professeurs ne croyaient pas en lui. Hors il a juste démontré par son parcours que rien est impossible à celui qui essaye.  Il ne faut pas regarder à ce que les autres disent de vous, mais garder à ce que vous dites de vous-même.

Que pensez-vous de la mode en général, et de la mode africaine?

Lorsqu’on regarde l’évolution de la mode, on comprend qu’il n’y plus grands choses de nouveaux mais plutôt une transformation du vêtement de base, que nous connaissons. Et c’est là l’essence de la mode, faire de son imagination une réalité et permettre aux  créations de devenir des œuvres d’arts.

Parallèlement, on a la mode Africaine qui pour la plupart reste dans les tissus africains traditionnels qui sont sublimés, mais elle n’est vu qu’en terme d’  « exotisme ». Nous pensons que le véritable défi aujourd’hui, est de faire en sorte que la mode africaine soit reconnue dans le monde. C’est à nous de montrer que ce n’est pas juste une mode réservée aux africains ou un effet de mode, mais une mode qui se pérennise dans le temps et qui comme la mode Européenne avec ses codes, apporte ses propres codes et travers le monde.

Selon vous, que faudrait-il changer afin que les créateur(trice)s africain(e)s aient plus de visibilité?

Les créateurs ont de la visibilité grâce aux réseaux sociaux et aussi les blogueuses et youtubeuses, qui permettent à leurs internautes de s’intéresser à ses créateurs africains. Cependant cette visibilité n’est pas présente dans les magazines destinés aux occidentaux. D’où le manque de reconnaissance. Pour pallier à ce phénomène, il faudrait qu’une égérie issue du monde artistique puisse représenter leur marque, plus facile à dire qu’à faire. Finalement c’est un cercle vicieux car pour avoir une égérie ou qu’une artiste s’intéresse à ce que vous faites, il faut parfois être connu mais pour être connu il faudrait que l’artiste s’intéresse à toi.

Quels sont vos projets à court, moyen et long terme?

A court terme, nous sommes entrain de lancer notre collection boutique parallèlement nous préparons notre collection couture qui sera lancé aux 4ème trimestre 2016 lors d’un défilé à Londres.

Ou pouvons-nous trouver vos articles?

Pour l’instant, nous n’avons aucun article en vente, car tout et en préparation.

La collection boutique sera disponible en quantité limité avant Juin 2016, les commandes se feront dans un premier temps en message privé puis nous ouvrirons un site e-boutique.

Liens

: Anna Wans

: Anna Wans

: Anna Wans