Le titre peut surprendre. Oser mettre à plat un sujet qui fâche, parfois tabou dans d’autres pays, un sujet gênant, l’immigration clandestine.

Vous ne rêvez pas. Rares sont les stars qui s’engagent, certainement par peur d’être cataloguées. Alicia Keys a fait un choix, son choix politique ? Non, assure-t-elle. Dans la vie, il faut s’exprimer pour se faire entendre et pour cela elle utilise le vecteur qu’est la chanson.

Alicia a plus d’une corde à son arc. Chanteuse, comédienne, elle a tout récemment contribué à l’écriture et à la réalisation du clip de son dernier titre Let Me in.
Ce court métrage parle de la crise des réfugiés comme si elle se déroulait en Californie. Alicia Keys tente désespérément de traverser la frontière pour mettre sa famille en sécurité. Alicia Keys joue une mère de deux enfants dans ce court métrage de 12 minutes, qui imagine Los Angeles comme une zone de guerre dont elle et ses enfants doivent échapper. La famille décide d’aller au Mexique. Un lieu sûr où il n’y a pas violence mais inondé de réfugiés. « Let Me In » et « We Are Here movement » cherchent à sensibiliser et de relancer la conversation autour de la crise des réfugiés qui touche actuellement des millions de personnes dans le monde. Alicia Keys a déclaré via un communiqué de presse :

« J’ai été stupéfaite quand j’appris qu’il y a plus de réfugiés vivant dans le monde d’aujourd’hui, qu’à tout autre moment de l’histoire , et la moitié d’entre eux sont des enfants »

La crise des réfugiés fait suite aux différents conflits au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Elle a déclenché des réponses xénophobes. Pour ceux qui résident de l’autre côté de l’Atlantique, la tragédie en cours peut sembler une réalité lointaine.

« La réalisation de ce film nous a permis d’imaginer si nous étions les réfugiés ? Et si nous étions ceux qui sont arrachés des bras de nos familles et nos proches ? Comment nous sentirions-nous si cela se passait chez nous ? »

Ainsi, « Let me in » vise à mettre les américains dans la peau de ses réfugiés, souvent en provenance d’Amérique du sud.
Cette vidéo  fait partie intégrante de sa participation à la nouvelle initiative, « We Are Here Movement« , qui travaille avec un certain nombre d’autres organisations et associations caritatives qui fournissent un soutien essentiel sur un certain nombre de questions urgentes.