Le pitch m’a tout de suite intéressé  : l’histoire méconnue d’africains qui ont migré en Allemagne?! Quand ça ? Pourquoi ? Comment? En plus, l’ouvrage a été doublement récompensé en Allemagne en 2015 par deux prix prestigieux de la meilleure BD. « I’m In ». Je l’ai lu et je vous livre 3 bonnes raisons d’en faire autant.

On ne connait pas forcément les vagues d’immigrations qui ont eu lieu en France alors celles qui se sont déroulées en Allemagne ! Et pourtant, l’auteure Birgit Weyhe aborde ce sujet tout en finesse en mettant en lumière le parcours de 3 personnages fictifs José, Basilio et Anabella, originaires du Mozambique, envoyés en Allemagne de l’Est à l’époque du socialisme en tant que main-d’oeuvre.

Madgermanes

Pour la petite histoire, au début des années 1980, ce sont quelques 20 000 Mozambicains qui ont été envoyés en RDA, dans le cadre de programmes gouvernementaux. Le titre de la bande dessinée évoque les Mozambicains qui après la chute du mur de Berlin (1989), sont rentrés au pays, où ils sont devenus des  « Madgermanes », comprenez « made in Germany ».

Raison 1 : C’est une femme qui est à l’origine de cet ouvrage

Oui un peu de féminisme! Il y a encore trop peu de femmes dans ce milieu. Birgit Weyhe est née à Munich en 1969, et a passé son enfance et sa jeunesse en Afrique de l’Est avant de revenir en Europe pour suivre ses études.

Raison 2 : Une bande dessinée au graphisme original

Je suis sensible au dessin généralement. En le feuilletant, j’ai eu peur du côté un peu naïf des dessins et du choix des couleurs. En fait, je trouve au final que ce style de graphisme sert le propos. On plonge dans des dessins le plus souvent abstraits pour illustrer des moments durs.

Raison 3 : Des tranches de vie poignantes

Le récit est bien construit. Il n’y pas de victimisation, malgré le parcours compliqué des personnages (ne vous inquiétez pas je ne vais pas spoiler!). Les trajectoires se lient et se délient.On s’attache facilement aux personnages.

Je ne savais pas à quoi m’attendre quand j’ai vu la couverture de l’ouvrage. Au final, j’ai été agréablement surprise. J’ai pénétré dans la vie de 3 personnages qui ont choisi à un moment de leur vie de saisir une opportunité pour une vie meilleure pensaient-ils… C’est le genre d’initiative que nous sommes tous à même de prendre pour des raisons diverses. Le contexte de l’époque est bien expliqué. Quand on en comprend les enjeux, on en fait un constat affligeant. Les problèmes liés à l’immigration ont évolué mais restent toujours d’actualité. Reste que par le biais de cet ouvrage, on pose un autre regard sur ces questions.

 

Madgermanes

Birgit Weyhe 
Éditeur : CAMBOURAKIS