Le nouveau documentaire de Netflix sorti le 7 Octobre dernier explore le lien entre l’esclavage et l’incarcération de masse. Réalisé par Ava DuVernay, le 13e (13 th) a tout pour plaire.

Netflix c’est la vie ! Ah encore une adepte diront certains. Moi je confirme! Cette plateforme streaming a tout compris. A travers un seul documentaire, j’ai pleuré (certes), mais surtout relativisé. Tout ça pendant un documentaire d’une heure et demi. En découvrant ce film, on peut se dire que le changement intervient à travers chaque individu, l’ignorance du passé ne doit pas laisser le présent être entaché.

Ce documentaire a principalement été réalisé par Ava DuVernay. A vrai dire je ne la connaissais pas. C’est en faisant des recherches sur Google que je me suis rendue compte du travail qu’elle fait. Son film très marquant, le 13e est devenu le premier documentaire à faire l’ouverture du Festival  du Film de New York.

13e  est un titre qui fait référence à l’amendement qui a jugé l’esclavage illégal aux USA. Le dit 13 ème amendement interdit l’esclavage et la servitude involontaire. De ce fait, ce film se penche sur la façon dont l’interprétation des textes de loi ont rempli les prisons américaines, représentant près du quart de la population carcérale mondiale. A travers une rétrospective de l’histoire des noirs, Ava DuVernay démontre comment les lacunes du système ont depuis le 19ème siècle conduit à cette triste réalité que vivent ces hommes  noirs incarcérés en masse.

Le Traiter ci joint

Le 13e est la vérité. Cette vérité vous rendra triste. Cette vérité vous rendra en colère. Cette vérité vous rendra fatigué. La vérité vous fera pleurer.



Crédits images Netflix